Turquie

Turquie : les Mères de Diyarbakir attendent le retour de leurs enfants

- La lutte des familles dont les enfants ont été enlevés par le HDP puis remis à l'organisation terroriste PKK se poursuit depuis le 3 septembre 2019

Nurten Aslan   | 02.12.2021
Turquie : les Mères de Diyarbakir attendent le retour de leurs enfants

Diyarbakir

AA / Diyarbakir (Turquie)

​​​​​​​Le sit-in de protestation engagé par les Mères de Diyarbakir, dans le sud-est de la Turquie, devant le bureau du Parti démocratique des peuples (HDP), se poursuit pour son 822ème jour d'affilée, et ce depuis le 3 septembre 2019.

Hatice Levent est l’une des mères qui a rejoint le mouvement dans le but de retrouver sa fille Fadime enlevée il y a sept ans. Levent a déclaré qu’elle ne quittera pas le sit-in jusqu’à ce que sa fille revienne.

"Je veux ma fille du HDP et du PKK. C’est eux qui me l’ont pris. Ma fille, tu me manque tellement. Reviens, rends-toi à la justice", a-t-elle lancé.

Nadire Cakan, pour sa part, lutte pour son fils Muhammed. Cakan a indiqué être déterminée à poursuivre le sit-in jusqu’au retour de son enfant.

Cakan a également appelé son fils à se rendre aux forces de l’ordre.

L’organisation terroriste PKK, qui mène une campagne terroriste depuis plus de trente ans contre la Turquie, est responsable de la mort d’environ 40 mille personnes, dont un grand nombre de femmes, d'enfants et de nourrissons. Le PKK est classé comme organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l’Union européenne.

*Traduit du turc par Hilal Serefli Sari

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.