Turquie

Erdogan : "Nous discuterons des relations entre la Turquie et la France"

- Lors de sa prochaine rencontre avec son homologue français, Emmanuel Macron, en marge du sommet de l'OTAN

Hanife Sevinç, Güç Gönel, Ayşe Betül Akçeşme   | 11.06.2021
Erdogan : "Nous discuterons des relations entre la Turquie et la France"

Istanbul

AA / Istanbul

Le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a affirmé qu’ils auront l’occasion, avec son homologue français, Emmanuel Macron, de discuter des points positifs et négatifs des relations Turquie-France, en marge du sommet de l’OTAN.

Erdogan répondait, vendredi, aux questions des journalistes à l’issue de la cérémonie d’inauguration de la mosquée Uskudar Sehriban Hatun, à Istanbul.

Pour rappel, le Président turc participera en présentiel au prochain sommet de l’OTAN qui se tiendra le 14 juin à Bruxelles.

"La Turquie est un pays puissant qui figure parmi les cinq premiers pays de l’OTAN. Nous allons avoir l’occasion de traiter des relations Turquie/Etats-Unis avec le Président américain, Biden", a-t-il dit.

Erdogan a affirmé qu’il aura plusieurs autres entretiens notamment avec le Premier ministre anglais, Boris Johnson, le Président français, Emmanuel Macron et la Chancelière allemande, Angela Merkel.

A propos de sa rencontre avec Emmanuel Macron, Erdogan a noté: "Nous aurons l'occasion de discuter des points positifs et négatifs des relations Turquie-France."

Le Chef d’état turc a indiqué qu’il s’envolera vers l’Azerbaïdjan après sa rencontre avec Biden.

"Nous nous rencontrerons avec mon frère Ilham Aliyev à Choucha et signeront un accord. Il s'agit d'un accord global entre la Turquie et l'Azerbaïdjan", a -t-il souligné.

A propos du fait que l’Arménie refuse de partager avec les autorités azerbaïdjanaises les cartes des mines installées à Karabagh, Erdogan a déclaré: "lors des entretiens bilatéraux, lorsque le sujet de l’Arménie s’ouvrira, nous allons aborder ces questions. Nous appellerons à résoudre ce problème".

Par ailleurs, il est revenu sur la campagne de vaccination menée en Turquie et a indiqué l'application jusqu'à présent de 32 millions de doses aux citoyens turcs.

Enfin, Erdogan a rappelé l’arrivée d’une délégation russe à Antalya pour discuter autour du tourisme.

"Nous allons rapidement engager une mobilisation pour le tourisme, pour les touristes", a-t-il conclu.

* traduit du turc par Ayse Betul Akcesme

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.