Turquie

Erdogan: " Une position commune doit être prise face au terrorisme et aux pays qui le soutiennent"

"La position de la Turquie sur la question syrienne a sauvé l'honneur de l’humanité" a affirmé la Président turc dans un discours prononcé devant le Forum de Haute Coopération avec la Somalie.

Andaç Hongur,Halil İbrahim   | 23.02.2016
Erdogan: " Une position commune doit être prise face au terrorisme et aux pays qui le soutiennent"

Istanbul

AA - Ankara - Ayse Betul Gedikoglu

Le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a souligné la nécessité d'une position commune face au terrorisme et aux pays qui le soutiennent.

Erdogan s’est exprimé lors du sixième Forum de Haute Coopération avec la Somalie, organisé mardi à l’hôtel Conrad d’Istanbul.

«Le régime d’al Assad et ses collaborateurs ont intensifié leurs opérations aériennes dans le nord de la Syrie. Des villes syriennes millénaires, comme Alep, sont la cible d'intenses bombardements. Ces dix derniers jours, plus de 600 personnes innocentes, pour la majorité des civils, sont mortes sous les bombes. Ces frappes ont provoqué un nouveau flux migratoire vers nos frontières du sud.», a expliqué Erdogan.

Le chaos en Syrie a permis le développement d'organisations terroristes telles que Daech, al Nosra, le PYD et le YPG. La Syrie est devenue un pays qui exporte le terrorisme. La Turquie est le pays le plus touché par le terrorisme en provenance de Syrie», a-t-il affirmé

Erdogan a appelé tous les Etats à «prendre, dès à présent, une position commune face au terrorisme et aux pays qui le soutiennent. Faire une distinction entre "bon terroriste" et "mauvais terroriste" revient à soutenir le terrorisme" a-t-il assuré.

Le président turc a notamment indiqué que la Turquie a sauvé l’honneur de l’humanité avec sa position concernant la question syrienne.

«Plus de 400 000 personnes ont perdu la vie depuis le début de la guerre civile en Syrie, et 12 millions ont été forcées à se déplacer. La Turquie est le pays qui a accueilli le plus de réfugiés. La position adoptée par la Turquie sur la question syrienne a sauvé l'honneur de l’humanité», a-t-il dit.

Nous n’avons pas fais cela en ayant des attentes mais seulement parce que notre position humaniste nous l’a indiqué. Cependant, ce problème est devenu un poids que la Turquie ne peut plus supporter seule»,a-t-il ajouté.

Erdogan a notamment précisé que la Turquie lutte contre l’organisation terroriste du PKK depuis une trentaine d’année et que son pays ne fait aucune différence entre les diverses organisations terroristes

«Que ce soit al-Shabab et Daech ou alors al-Nosra, le PKK, le PYD, le YPG, la Turquie ne fait aucune différence. Le terrorisme, quelque soit sa source, est du terrorisme, et il faut lutter contre cette menace avec conviction», a-t-il indiqué.

Après avoir affirmé que la Somalie traverse une période critique, Erdogan a conclu: «Une restructuration de l’ensemble des institutions de l’Etat est un chemin très long. Dans l’histoire de chaque pays, la formation d’une structure fédérale, la validation d’une nouvelle constitution, la mise en place des élections sont réussies seulement après de longues discussions et tensions. Je veux croire que le gouvernement fédéral et les gouvernements régionaux défendront et l’avenir et les intérêts de la Somalie.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın