Science-Technologie

Une première : Un Canadien "décrochera" la Lune en 2023

En vertu d’un accord signé avec la NASA

Fatma Bendhaou   | 17.12.2020
Une première : Un Canadien "décrochera" la Lune en 2023

Canada


AA / Montréal / Hatem Kattou

Un astronaute canadien participera pour la première fois à un voyage habité autour de la Lune, a annoncé, mercredi, le ministre canadien de l'Innovation, des Sciences et de l'Industrie, Navdeep Bains, dans un communiqué.

« L'Agence spatiale canadienne et la NASA (Agence américaine) ont signé le Traité sur la station spatiale Gateway. Le Canada participera ainsi aux missions Artemis qui permettront la construction d'une future station spatiale lunaire », lit-on dans le communiqué.

En vertu de ce traité, poursuit le texte, « un Canadien fera partie de la mission Artemis II en 2023, la première mission lunaire habitée depuis 1972 ».

« C'est un moment important de l'histoire du Canada dans l'espace. Le Traité sur la station spatiale Gateway conclu entre le Canada et les Etats-Unis nous envoie sur la Lune pour la première fois », se félicite le ministre Bains.

Le nom de l’astronaute qui prendra part à cette équipée lunaire n’a pas encore été déterminé.

Il le sera, « le plus tard possible en laissant le temps à l’entraînement de se faire », a indiqué David Saint-Jacques, un astronaute canadien.

Dans une entrevue télévisée, Saint-Jacques a souligné : « C’est une nouvelle extraordinaire pour les Canadiens, qui me remplit de fierté et qui m’excite »

« Je me retrouve comme un petit garçon qui regardait ces images-là, de la Terre vue de la Lune. Je me dis : Wow ! Je ne peux pas croire qu’un Canadien ou une Canadienne va voir ça de ses propres yeux », a-t-il ajouté, au micro de Radio Canada, réseau public d’information.

Notons que le Traité conclu avec la NASA prévoit également qu'un deuxième astronaute canadien participera par la suite aux missions lunaires.

Les missions Artemis se déclinent en trois parties, qui se dérouleront durant trois années successives (2022, 2023, 2024).

La première consistera en un vol d'essai sans équipage du vaisseau Orion, la deuxième se déroulera à bord du premier vol habité d'Orion, tandis que la troisième verra, entre autres, l’envoi de la première femme astronaute vers la Lune.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın