Monde

Pompeo : "Nous soutenons totalement notre alliée la Turquie après l’attaque du Régime d’al-Assad"

Le Secrétaire d’Etat américain a dénoncé l’attaque contre un point d’observation turc et a indiqué que les attaques du Régime d’al-Assad, de la Russie, de l’Iran et de Hezbollah entravent le cessez-le-feu dans le nord de la Syrie

Mona Saanounı   | 04.02.2020
Pompeo : "Nous soutenons totalement notre alliée la Turquie après l’attaque du Régime d’al-Assad"

Washington

AA/Washington

Le Secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, a dénoncé, mardi, l’attaque du Régime d’al-Assad contre des soldats turcs dans la province d’Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie.

Pompeo a assuré que Washington appuie totalement les actions de son alliée, Ankara, pour se défendre.

Il a souligné, dans un communiqué, que « l’attaque du Régime d’al-Assad par des obus de mortier, le 3 février courant, contre un point d’observation turc représente une escalade dangereuse, qui suit la série d’attaques brutales touchant les civils, les équipes humanitaires et l’infrastructure ».

« Nous soutenons la Turquie, notre alliée au sein de l’Organisation du traité de l'Atlantique nord (OTAN), après l’attaque qui a tué plusieurs soldats turcs déployés au niveau d’un point d’observation, utilisé pour la coordination et la désescalade », a ajouté Pompeo.

Sept soldats turcs et un civil sont tombés en martyrs, lundi, lors d’un bombardement d’artillerie intensifié mené par le Régime syrien à Idleb.

Pompeo a indiqué, dans le même contexte, que « nous appuyons totalement les actions de la Turquie dans le cadre de la légitime défense, en réponse à cette attaque, et nous présentons nos condoléances au gouvernement turc ».

Et de poursuivre que « Washington réitère sa condamnation des attaques continues et non-justifiées contre les habitants d’Idleb, menées par le Régime syrien, la Russie, l’Iran et Hezbollah (parti libanais) ».

Il a considéré que ces attaques entravent, d’une manière directe, le cessez-le-feu dans le nord de la Syrie.

« Il faut arrêter les attaques anarchiques et permettre l’accès des aides humanitaires », a indiqué Pompeo.

Il assuré que « Washington déploiera le maximum d’efforts pour empêcher la réintégration du Régime syrien dans la communauté internationale, jusqu’à ce qu’il applique les dispositions de la résolution 2254 du Conseil de sécurité, dont le cessez-le-feu à Idleb ».

Les forces du Régime d’al-Assad et ses alliés, dont la Russie, mènent des attaques continues sur Idleb, en dépit de l’accord de désescalade conclu par les pays garants du processus d’Astana en 2017, qui sont la Turquie, la Russie et l’Iran.

Les attaques du Régime ont fait, depuis le 17 septembre 2018, plus de 1800 morts parmi les civils et plus de 1 million et 600 mille déplacés vers des régions relativement stables ou proches des frontières turques. 

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın