Monde

Liban : Le gouvernement de Hassan Diab obtient la confiance du Parlement

Le nouveau gouvernement du Liban, dirigé par Hassan Diab, et formé le 21 janvier, a reçu le vote de confiance des législateurs libanais.

Mona Saanounı   | 11.02.2020
Liban : Le gouvernement de Hassan Diab obtient la confiance du Parlement

Lebanon

AA/Beyrouth

Le Premier ministre libanais, Hassan Diab, a présenté au Parlement le plan d'action de son nouveau gouvernement de 20 membres approuvé la semaine dernière, dans l'ombre d'intenses protestations dans la capitale, Beyrouth.

Le Parlement, qui a commencé la session à midi après avoir atteint le nombre requis (128) de députés présents, a ensuite procédé au vote de confiance au gouvernement proposé par Diab.

Les groupes politiques ont tout à tour exprimé leur avis sur le plan d'action du gouvernement.

Le président du Parlement, Nabih Berri, a annoncé que le nouveau gouvernement avait obtenu la confiance du parlement à la majorité des voix, de 63 des 83 députés ayant pris part au vote.

- 45 blessés lors de manifestations avant le vote de confiance du gouvernement

Des centaines de citoyens venus de différentes régions du Liban manifestent à Beyrouth depuis hier soir, contre le vote de confiance au Parlement pour le nouveau gouvernement, qui a été établi avec le soutien du Bloc du 8 mars, formé par l'organisation chiite du Hezbollah et ses alliés politiques.

Les tensions se sont poursuivies tout au long de la journée de mardi, sur la route menant à l'Assemblée, entre les forces de sécurité et les manifestants tentant de franchir les barrières sécuritaires.

L'Organisation de la Croix-Rouge libanaise a annoncé qu'elle avait effectué des interventions de premiers secours auprès de 328 personnes blessées lors des manifestations, et que 45 blessés avaient été hospitalisés.

Le précédant gouvernement libanais, présidé par Saad al-Hariri, a démissionné le 29 octobre 2019, à la suite des manifestations contre ses politiques fiscales dans un contexte de crise économique générale dans le pays du Cèdre.

Le Hezbollah et ses alliés politiques ont conduit à la mise en place d'un nouveau gouvernement sous la direction de l'ancien ministre de l'Education Hassan Diab, après que Hariri na pas repris le poste de premier ministre.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın