Monde, Journal de l'Islamophobie

France: Une parlementaire appelle à "la guerre contre l'Islam politique"

-S'adressant au Premier ministre de son pays, Anne-Laure Blin réclame la défense des valeurs françaises et la civilisation judéo-chrétienne.

Wejden Jlassi   | 27.10.2020
France: Une parlementaire appelle à "la guerre contre l'Islam politique"

Ile-de-France

AA / Paris

La représentante des Républicains au Parlement français, Anne-Laure Blin a appelé, mardi, à une guerre contre «l'islam politique» et à la défense de la civilisation judéo-chrétienne.

C'est ce qui ressort du discours prononcé au cours d'une session parlementaire, par Anne-Laure Blin, membre du parti les Républicains (LR), classé à droite et au centre droit sur l'échiquier politique.

Blin a affirmé que son pays est la cible de «l'Islam politique», prétendant que ce dernier et les migrants font du chantage.

S'adressant au Premier ministre Jean Castex, présent à la session, Anne-Laure Blin a appelé à la défense immédiate des valeurs françaises et la civilisation judéo-chrétienne et à la déclaration d'une guerre contre l'Islam politique".

La parlementaire française a également tiré à boulets rouges sur la Turquie en appelant à son exclusion de l'Union européenne".

Lundi, le président turc Recep Tayyip Erdogan a appelé la population de son pays à boycotter les produits français, en riposte à des appels français pour le boycott des produits turcs.

Au cours de ces derniers jours, des caricatures blasphématoires dégradant le prophète Mohamed ont été affichées sur les façades de certains bâtiments dans différentes régions en France.

Le 21 octobre, le président français, Emmanuel Macron a déclaré aux médias que la France n'abandonnera pas les «caricatures» " (insultant l'Islam et le prophète Mohamed), qui ont déclenché une vague de colère dans le monde islamique.

Des campagnes de boycott des produits français ont été également lancées.

Il est à noter que la France est "obsédée" par des questions liées au culte musulman, objet d'incessantes controverses menées par une grande partie de la classe politique et qui tournent en boucle sur les médias français, à la suite du meurtre d'un professeur le 16 octobre courant après avoir montré à ses élèves des caricatures blasphématoires dégradant le prophète Mohamed.

*Traduit de l'arabe par Wejden Jlassi

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın