Afrique

RDC : Plus de 52 000 cas de violations des droits de l'homme en 2020

- Selon la Commission congolaise des droits de l’homme

Fatma Bendhaou   | 20.10.2021
RDC : Plus de 52 000 cas de violations des droits de l'homme en 2020

Kinshasa


AA / Kinshasa / Pascal Mulegwa

La Commission congolaise des droits de l’homme (CNDH) a affirmé que plus de 52 000 cas de violations des droits de l’homme, dont des cas de tortures, des arrestations arbitraires, ont été commises en 2020, « malgré la volonté des autorités ».

Ces violations incluent des cas de tortures, des détentions abusives , arrestations , des mauvaises conditions de détention, le non-paiement des salaires des fonctionnaires, a indiqué à l'Agence Anadolu, Benoit Mwamba, président de la CNDH, après la présentation du rapport d’activités de cette institution d’appui à la démocratie.

« La justice pose problème dans ce pays en termes de mauvaises pratiques. Est-ce que c’est normal qu’on puisse surpeupler des prisons avec des faits bénins, civils, avec des gens sans dossiers ? Est-ce qu’il est normal qu’on puisse avoir des mauvaises conditions dans des prisons en rapport à ce que l’État donne ? Est-ce normal qu'il y ait des kwashiorkorés et des malnutris ? », s’est-il interrogé.

Il a relevé la « lenteur dans le traitement des dossiers des détenus suite à l'insuffisance des magistrats, le décès, maladies dans les prisons et dans les cachots liés aux mauvaises conditions carcérales ».

Pour ce haut responsable, « la volonté du chef de l’État d’instaurer un État de droit est bafouée par les institutions, les services appelés à matérialiser cette volonté ».


Le rapport de la CNDH fera prochainement l’objet d’un débat à l’Assemblée nationale.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın