Afrique

Des unités de l’armée ougandaise pénètrent dans l'est de la RDC

- Pour mener des opérations conjointes en profondeur avec l'armée congolaise, contre des positions des Forces démocratiques alliées.

Lassaad Ben Ahmed   | 01.12.2021
Des unités de l’armée ougandaise pénètrent dans l'est de la RDC

Congo, The Democratic Republic of the

AA / Kinshasa / Pascal Mulegwa

Les autorités congolaises ont annoncé, mardi, le déploiement des forces armées ougandaises dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) où cette armée étrangère avait mené des frappes aériennes et des tirs à l’artillerie contre des positions supposées des rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF), déclaré "ennemi commun" de la République démocratique du Congo (RDC) et de l’Ouganda.

« A la suite des actions ciblées menées ce matin avec l’armée ougandaise, il a été convenu après évaluation de poursuivre des opérations en profondeur par les forces spéciales des deux pays pour nettoyer les positions des terroristes touchés », a déclaré le porte-parole du gouvernement congolais, Patrick Muyaya, dans un message laconique envoyé mercredi aux médias.

L’état – major général de l’armée congolaise a, pour sa part, annoncé dans un communiqué que ses « forces spéciales appuyées par les unités spéciales ougandaises vont mener des opérations de fouille et de contrôle de zone pour nettoyer les positions ADF touchées » mardi matin.

Kinshasa n’a fourni aucun détail sur l’effectif des soldats ougandais déployés.

Des images circulaient mercredi matin sur les réseaux sociaux montrant des colonnes des soldats ougandais franchir la frontière entre le territoire de Beni et l’Ouganda.

Bien que soutenu par quelques élus locaux, le déploiement de l’armée ougandaise pour des opérations conjointes sur le territoire congolais a provoqué des remous.

Le prix Nobel de la paix Denis Mukwege a particulières été virulent, sur Twitter, dénonçant une décision “inacceptable” et évoquant des “pyromanes pompiers”.

“Les mêmes erreurs produiront les mêmes effets. Debout, Congolais, Nation en danger !”, a-t-il conclu.

Le célèbre gynécologue a rappelé les conflits du passé notamment en 2000 lorsque les armées régulières rwandaise et ougandaise s'étaient affrontées à l'arme lourde à Kisangani, dans le nord-est de la RDC, faisant plusieurs dizaines de morts et des centaines des blessés.

L'Ouganda et le Rwanda sont régulièrement accusés dans des rapports des Nations Unies et d'ONG de soutenir des groupes armés opérant dans la façade orientale de la RDC.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın