Afrique

Cameroun : quatre morts dans des affrontements intercommunautaires dans l’ouest

Nadia Chahed   | 09.09.2021
Cameroun : quatre morts dans des affrontements intercommunautaires dans l’ouest

Cameroon


AA/Cameroun/Peter Kum

Quatre personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées, mercredi 8 septembre, dans des affrontements entre les communautés anglophone et Bamiléké à Tonga, située dans le département du Ndé ( ouest du Cameroun), a appris Anadolu jeudi, des autorités locales.

«Le conflit est parti du meurtre d'un jeune Bamiléké par des anglophones pour une affaire de vol », a déclaré à l'agence Ernest Ewango Budu, préfet du département du Ndé.

« La tension est montée à Tonga lorsque les Bamilékés ont décidé de venger leur fils tué par des anglophones », a souligné le préfet ajoutant que ces anglophones sont des déplacés internes qui ont fui les violences dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du pays.

« Les autorités ainsi que les forces de l’ordre qui sont descendus à Tonga suite aux affrontements, ont été brutalisés par les populations. La brigade de gendarmerie a été aussi incendiée », a ajouté la même source.

Le bilan est de «quatre morts et une vingtaine de blessés», a-t-il précisé ajoutant «on a envoyé des forces qui ont maintenu l'ordre».

Les violences intercommunautaires sont fréquentes au Cameroun surtout dans la partie nord du pays.

Ils opposent principalement éleveurs nomades arabes aux cultivateurs autochtones sédentaires qui accusent les premiers notamment de saccager leurs champs en faisant paître leurs animaux.

En août dernier, des affrontements entre éleveurs arabes Choa et pêcheurs Mousgoum avaient causé la mort d'au moins 32 personnes et 74 blessés dans le Logone Birni (Extrême-Nord du Cameroun).

Dans un communiqué de presse publié le 19 août, le Haut-commissariat aux réfugiés avait alerté sur la situation humanitaire de 11.000 personnes qui avaient dû fuir le Cameroun vers le Tchad à cause de ces violences.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın