Afrique

Algérie : "La France a appauvri les peuples d’Afrique"

- Selon Abderrazak Makri, Président du plus grand parti d’obédience islamique algérien, la France commet aujourd’hui des crimes plus atroces qu’à l’ère de la colonisation

Mourad Belhaj   | 17.10.2020
Algérie : "La France a appauvri les peuples d’Afrique"

Algeria

AA/ Alger

Le Mouvement de la société pour la paix (MSP) a accusé, samedi, la France d’ "appauvrir" les peuples du continent africain pour ses propres intérêts et afin de préserver son économie.

C'est ce qui ressort d'un discours prononcé par Abderrazak Makri au siège du (MSP), dans la capitale algérienne, au début de la réunion des cadres de son parti qui a été suivie par le correspondant de l'Agence Anadolu

"Ce que la France fait après l'indépendance de ces pays (pays africains) est pire que ce qu'elle a fait pendant la période de leur occupation", a déclaré Makri.

Et d’ajouter : "Si vous voyiez la condition des pays d'Afrique, la pauvreté de leurs habitants et l'exploitation de leurs richesses (...) elle (la France) a détruit le présent et l'avenir de ces peuples".

Maqri a évoqué sa visite au Niger et au Mali à titre d'éxemple : "Vous seriez consternés par l'état de pauvreté et de dénuement."

"Le Niger, qui est classé comme le pays le plus pauvre du monde, a de grandes ressources, mais la France dépend de l'uranium qui s'y trouve", a-t-il poursuivi.

Il a également mentionné la société française "Areva", dont les ingérences sont arrivées au point de nommer les présidents du pays afin de poursuivre l'exploitation de ses ressources.

Le chaos au Mali est dû à la mentalité coloniale de la France, qui s'efforce de maintenir son influence dans ces pays", a-t-il estimé.

Maqri a critiqué l'ingérence de la France dans les affaires algériennes, en se référant à une récente déclaration de son ministre des affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

Lors de sa visite de jeudi en Algérie, Le Drian a exprimé son soutien à l'amendement constitutionnel qui sera soumis à un référendum populaire début novembre.

Le chef du parti d'obédience islamique a ainsi déclaré : "Nous ne pouvons accepter la poursuite de la tutelle française sur l'Algérie, en termes politiques, culturels et économiques".

Selon lui, "on assiste dans les pays du Sahel et de l'Afrique de l'Ouest à une prise de conscience de la part de nombreux intellectuels, universitaires et de jeunes qui sont conscients du danger de la présence française et de ses intérêts dans ces pays ".

La France a colonisé les pays africains et s'en est retirée il y a déjà plusieurs années, mais son influence s'y est maintenue après son départ, puisqu'elle déploie maintenant des forces de son armée pour faire face à ce qu'elle appelle "les activités terroristes".

Ces pays ont la chance de posséder des ressources naturelles telles que l'uranium, le pétrole et le gaz, mais ils ne sont pas en mesure de les exploiter en raison de la pauvreté et des mauvaises conditions économiques.

*Traduit de l’Arabe par Hend Abdessamad

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.