Turquie

Turquie: Une procédure pour l'interdiction du Parti Démocratique des Peuples a été initiée

- La demande auprès de la Cour Constitutionnelle a été formulée par le Procureur général de la Cour Suprême.

Aylin Dal,Kemal Karadağ,Tuncay Çakmak   | 17.03.2021
Turquie: Une procédure pour l'interdiction du Parti Démocratique des Peuples a été initiée

Ankara

AA / Ankara

Le Procureur général de la Cour Suprême de Turquie demande l'interdiction du parti HDP (Parti Démocratique des Peuples).

Dans un communiqué écrit publié mercredi, le Procureur Général de la Cour Suprême, Bekir Sahin, a fait savoir qu’il a ouvert une procédure auprès de la Cour Constitutionnelle pour demander l’interdiction du HDP.

Sahin rappelle qu’un parti politique est sensé œuvrer pour le développement économique et social de la société, dans le cadre des règles universelles du droit démocratique, mais aussi dans le respect des articles 68/3 de la Constitution turque et 90 de la loi sur les partis politiques.

Or, dans son acte d'accusations, le Procureur général Sahin avance que "les membres du HDP, à travers leurs déclarations et leurs actes, visent à faire disparaitre l'union indivisible entre l'État et le peuple".

Il affirme également que les dirigeants et membres de ce parti entretiennent des liens étroits avec l’organisation terroriste PKK, reconnue comme telle par la Turquie, l’Union Européenne et les États-Unis.

Selon lui, le HDP poursuit ses activités en tant que "prolongement de l’organisation terroriste".

Pour ces raisons, il demande la fermeture et l’interdiction du Parti Démocratique des Peuples.

* Traduit du turc par Tuncay Çakmak

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.