Turquie

Turquie: Les gouvernements européens ne tiendraient pas 6 mois si nous ouvrons la porte aux migrants

Le ministre turc de l'Intérieur, Suleyman Soylu, a déclaré que "l'Union européenne a laissé la Turquie seule face aux vagues de migration clandestine".

Mona Saanouni   | 21.07.2019
Turquie: Les gouvernements européens ne tiendraient pas 6 mois si nous ouvrons la porte aux migrants

Izmir

AA/Izmir (Turquie)

Le ministre turc de l'Intérieur, Suleyman Soylu, a déclaré, dimanche, que "les gouvernements européens ne tiendraient pas 6 mois si la Turquie ouvre ses portes aux migrants et leur permet de passer vers le continent européen".

C'est ce qu'a déclaré Soylu lors d'un dîner officiel organisé, samedi soir, avec le commandant des Garde-Côtes, Ahmet Kendir, et l’équipage du navire TCSG Dost des Garde-Côtes à Izmir.

"Nous ferons le nécessaire et nous donnerons un coup douloureux à ceux qui souhaitent faire de la Turquie un centre de migration clandestine. Nous n'épargnerons pas les passeurs et les trafiquants d’êtres humains", a déclaré Soylu dans ce contexte.

Il a souligné que "l'Union européenne a laissé la Turquie seule face aux vagues de migration clandestine".

Par ailleurs, le ministre turc a noté que "les gouvernements européens ne pourront pas tenir 6 mois, une fois que la Turquie ouvre ses portes aux migrants clandestins qui se dirigent vers l'Europe".

S'agissant des Syriens résidant en Turquie, Soylu a indiqué que 337 mille 729 Syriens sont retournés vers leur pays et que cette vague de retour se poursuit.

"Celui qui souhaite se déplacer du Moyen-Orient vers l'Europe paye la rançon au profit des organisations terroristes de Daech et du PKK et paye également aux passeurs et aux trafiquants d'êtres humains, et se trouve en fin de compte abandonné en mer face à la mort", a-t-il poursuivi.

Soylu a souligné que de nombreux migrants clandestins africains ont été arrêté par les Garde-Côtes turcs.

"En 2017, nous avons arrêté 175 mille 752 migrants clandestins en mer et sur terre, ce nombre est passé à 268 mille en 2018, et depuis le début de 2019, nous avons arrêté 162 mille 692 migrants clandestins", a-t-il martelé.

Il a également déclaré que "les autorités turques ne traitaient pas les migrants interpellés comme des terroristes ou de criminels".

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın