Turquie

Turquie/Industrie de la Défense : 2018, l'année de tous les records

-Le volume des offres d’achat a atteint les 12 milliards, 204 millions de dollars, au cours de 2018, en hausse de 52% par rapport à 2017.

Mohammed Maher Ben Romdhane   | 20.04.2019
Turquie/Industrie de la Défense : 2018, l'année de tous les records

Ankara

AA/Ankara/Göksel Yıldırım

Les entreprises turques spécialisées dans les industries aériennes et de la Défense ont réalisé des records quant aux offres d’achat en 2018.

Un communiqué de la « Turkish Defence and Aerospace Manufacturers Association » (SaSaD), indique que le volume des ces offres d’achat a atteint les 12 milliards, 204 millions de dollars, au cours de 2018, en hausse de 52% par rapport à 2017.

Les retombées du marché interne turc sont ainsi estimées à huit milliards 761 millions de dollars, celles des marchés internationaux ont atteint deux milliards 188 millions de dollars.

La SaSaD ajoute que le volume des offres d’achat a observé une hausse de près de 1 milliard de dollars entre 2014 et 2016 avant d’amorcer une baisse pour de près de quatre milliards en 2017.

Le volume des ventes de systèmes de missiles terrestres s’est stabilisé à 4 milliards 386 millions de dollars. Celui des autres types d’armement et des munitions a atteint les deux milliards 655 millions de dollars.

Pour ce qui est de l’industrie de l’aviation civile, le volume des ventes a atteint 1 milliard 476 millions de dollars. Celui des ventes de l’aviation militaire a dépassé le 1 milliard 470 millions de dollars. Les systèmes navals ont réalisé 990 millions de dollars de volume de ventes.

Le communiqué de la SaSaD a également insisté sur la nécessité de développer la coopération internationale avec les Etats et les entreprises internationales. L’objectif est d’améliorer la performance des exportations turques dans ce secteur.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.