Turquie

Qualifier "d'anti-kurdes" les objections d'Ankara sur le YPG/PKK est de l'ignorance

- Editorial publié dans le quotidien américain Wall Street Journal, concernant les critiques turques vis-à-vis de la politique américaine en Syrie.

Dildar Baykan,Tuncay Çakmak   | 09.10.2019
Qualifier "d'anti-kurdes" les objections d'Ankara sur le YPG/PKK  est de l'ignorance

Washington DC

AA - Washington

Dans un éditorial du Wall Street Journal, publié mardi, Michael Doran, Chercheur à l'Institut Hudson, et Mike Reynolds, Académicien à l'Université de Princeton, ont déclaré que les objections de la Turquie à l'armement de l'organisation YPG en Syrie ne peuvent être qualifiées "d’anti-kurdes".

L’éditorial des deux chercheurs a été titré : "La Turquie a des plaintes légitimes contre les Etats-Unis".

Il revient sur la décision du Président américain, Donald Trump, de se retirer du nord de la Syrie, ouvrant la voie à une opération turque dans la région. Les deux chercheurs, qui soulignent que depuis cette décision, de nombreux débats ont vu le jour aux Etats-Unis, alors que certains s’opposent à l’opération turque, ont estimé "qu’ils ne tenaient pas compte de la réalité".

- Le YPG et le PKK ont des liens fondamentaux :

"S’opposer aux objections d'Ankara contre l'armement des YPG par les États-Unis en les qualifiant d’anti-kurde est une preuve d’ignorance. Ça revient à qualifier le combat contre al-Qaïda d'islamophobique", peut-on lire.

"La détermination de la Turquie de sécuriser sa frontière sud contre les YPG est un projet qui cache des intentions mauvaises, selon l'opinion dominante. Mais les YPG ont des liens étroits avec le Parti des travailleurs du Kurdistan, le PKK, comme l'a déclaré le secrétaire à la Défense, Ash Carter, devant le Congrès en avril 2016", ont-ils rappelé.

Doran et Reynolds ont également souligné que les critiques sur la Turquie s’alimentent aussi de l’achat du système de missile de défense aérienne S-400 de la Russie. Les deux hommes notent par ailleurs que le sentiment anti-américaine st de plus en plus répandu en Turquie, même chez les opposants au Président Erdogan.

- La politique des Etats-Unis en Syrie :

La tribune énumère les trois critiques de la Turquie vis-à-vis des Etats-Unis.

"Premièrement, la politique de l'Amérique à l'égard de la Syrie. Ankara a suivi l'exemple de Washington en soutenant la tentative du peuple syrien de renverser le dictateur Bachar al-Assad. Mais lorsque la Turquie a abattu un avion de combat russe violant son espace aérien en 2015, le président Obama a davantage traité cet épisode comme un incident concernant des pays tiers plutôt que comme un conflit entre son principal allié dans la région et un ennemi puissant des intérêts américains. Ankara, abandonnée, a compris qu'elle n'avait d'autre choix que d'accommoder Moscou. La fermeté de Vladimir Poutine a emporté sur la distance de M. Obama. Ce qui a ouvert la voie à la relation qui a engendré l'accord S-400", affirment-ils

Deuxièmement, ils ont déclaré que la résidence aux Etats-Unis du chef de l'organisation terroriste FETO, Fetullah Gulen, avait été qualifiée d '"embarrassante" par James Jeffrey, ancien ambassadeur à Ankara, et a ajouté: "De nombreux Turcs se demandent comment les Américains peuvent-ils accueillir une telle figure méprisable? "

Le troisième point repris par l’éditorial concerne la décision de l'administration Obama d'armer et d'entraîner les terroristes YPG en Syrie.

"Plutôt que de travailler avec la Turquie, les Etats-Unis ont choisi de soutenir l'aile syrienne du PKK, que le peuple turc tient pour responsable de décennies de guerre et de dizaines de milliers de morts. Le PKK représente une menace grave pour la République turque et tous les Turcs le détestent. S’opposer aux objections d'Ankara contre l'armement des YPG par les États-Unis en les qualifiant d’anti-kurde est une preuve d’ignorance. Ça revient à qualifier le combat contre al-Qaïda d'islamophobique".

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın