Turquie

Photographe de l'AA blessé à Paris: Des syndicats manifestent devant l'ambassade de France à Ankara

- "Nous constatons que le Nazisme renait en France, la police française est sur la voie de la gestapo d’Hitler", a notamment déclaré le président de la confédération syndicale turque Hak-Is, Mahmut Arslan.

Muhammed Ali Toruntay,Tuncay Çakmak   | 09.12.2019
Photographe de l'AA blessé à Paris: Des syndicats manifestent devant l'ambassade de France à Ankara

Ankara

AA - Ankara

Une confédération syndicale turque a dénoncé la violence des policiers français qui ont gravement blessé un correspondant de l’Agence Anadolu (AA) qui couvrait les manifestations à Paris contre le projet de réforme des retraites.

Des membres de l’importante organisation syndicale turque, Hak-Is, à laquelle sont membres les travailleurs de l’AA, se sont réunis, lundi, devant l’ambassade de France à Ankara, la capitale de la Turquie.

Ils ont dénoncé l’usage de la force par la police française envers les manifestants et les journalistes.

Mustafa Yalçin, photojournaliste de l’Agence Anadolu, a été gravement blessé à l’œil par le tir d’une grenade de désencerclement, jeudi dernier, alors qu’il couvrait les manifestations à Paris.

Le président de Hak-Is, Mahmut Arslan, a fait une déclaration devant l’ambassade de France.

Il a rappelé que, selon le rapport de l’équipe d’intervention qui a pris en charge Yalçin, a confirmé que le journaliste turc a été blessé par une "grenade en plastique".

"Mustafa Yalçin portait un casque de protection, comme les autres journalistes, a-t-il rappelé. Cette violence de la police française est plus que de la simple violence, c’est du terrorisme appliqué par la France. Nous constatons que le Nazisme renait en France, la police française est sur la voie de la gestapo d’Hitler. Nous appelons le monde entier à coopérer contre ces restes du Nazisme et de la gestapo."

Arslan a fermement condamné cette violence contre des journalistes en fonction "qui ne font qu’exercer leur métier", estimant que Yalçin a été pris pour cible "parce qu’il est turc".

"En tant que Hak-Is, nous sommes membres du mouvement syndical international. Nous allons continuer à expliquer au monde entier les grèves et manifestations qui sont en cours en France, de manière solidaire avec les syndicats français", a-t-il poursuivi.

Le président du syndicat Medya-Is, Sezai Balli, a également dénoncé la violence policière en France.

Balli a , par ailleurs, relevé que Mustafa Yalçin est le photographe qui a immortalisé le "salut militaire" des joueurs de l’équipe nationale turque de football après le but … contre la France !

"Il ne pourra désormais plus faire usage de son œil gauche. Qui va endosser la responsabilité de ce drame ? Comment la France, qui se permet de donner des leçons de droits de l’homme au monde entier, peut-elle mettre un journaliste dans cet état ? Nous suivrons l’affaire jusqu’au bout et irons, s’il le faut, devant la justice internationale", a-t-il déclaré.

A l’issue de la manifestation, les syndicalistes et les employés de l’AA ont déposé, en signe de protestation, une gerbe de fleurs noires devant le mur de l’ambassade de France à Ankara.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.