Turquie

La Turquie s'engage à poursuivre son combat jusqu'à ce que le dernier terroriste soit neutralisé

- Le président Erdogan déclare que les opérations contre l'organisation terroriste du PKK se poursuivront jusqu'à ce que le dernier enfant enlevé soit réuni avec sa famille

Merve Gül Aydoğan Ağlarcı   | 09.05.2021
La Turquie s'engage à poursuivre son combat jusqu'à ce que le dernier terroriste soit neutralisé

Ankara

AA / Ankara / Merve Aydogan

Le président turc a réaffirmé, samedi, la détermination de son pays à éradiquer complètement l'organisation terroriste du PKK.

C’est ce qui ressort de l’allocution de Recep Tayyip Erdogan lors de la cérémonie d'iftar (repas de rupture du jeûne) tenue au palais Vahdettin à Istanbul, et à laquelle ont pris part plusieurs mères qui ont organisé un sit-in dans la province de Diyarbakir, dans le sud-est du pays.

Le président Erdogan était accompagné de la première dame Emine Erdogan, du ministre de l'intérieur Suleyman Soylu et du directeur de la communications de la présidence, Fahrettin Altun.

Lors de son intervention, le président turc a déclaré que le pays "poursuivra son combat jusqu'à ce que le dernier terroriste soit neutralisé et que le dernier enfant enlevé par le PKK soit réuni avec sa famille".

Les mères protestent contre le groupe terroriste du PKK et sa branche syrienne, les YPG, qui ont enlevé leurs enfants.

La protestation se poursuit depuis plus de 610 jours devant les bureaux du Parti démocratique des peuples (HDP), que le gouvernement accuse d'avoir des liens avec le PKK.

Erdogan a juré de " balayer " les monts Qandil, un repaire du PKK dans le nord de l'Irak.

Au cours de la campagne de terreur qu'il mène depuis plus de 35 ans contre la Turquie, le PKK, classé comme organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union européenne, s'est rendu responsable de la mort de 40 000 personnes, dont des femmes, des enfants et des nourrissons.


- Israël est un État terroriste et cruel"


Le président turc a également critiqué les dernières violences israéliennes contre les Palestiniens, déclarant que "le cruel État terroriste d'Israël" s’attaque aux musulmans de Jérusalem de manière brutale et immorale.

Il a appelé Israël à mettre immédiatement fin aux attaques ignobles contre la mosquée Al-Aqsa et les musulmans de Jérusalem.

Tout en exprimant sa solidarité avec les habitants de Jérusalem et les musulmans de Palestine, Erdogan a exhorté toute personne "qui se définit comme un être humain" à s'opposer aux "oppresseurs qui souillent Jérusalem, qui est sacrée pour les trois religions (monothéistes) par des attaques immorales, illégales et iniques".

Il a également exhorté le monde entier, notamment les pays islamiques, à prendre position contre les attaques d'Israël visant la mosquée Al-Aqsa, Jérusalem et les maisons palestiniennes.

Vendredi soir, les forces israéliennes ont tiré des grenades assourdissantes, du gaz lacrymogène et des balles en caoutchouc pour disperser les fidèles musulmans de la mosquée, qui est le troisième site le plus sacré au monde pour les musulmans.

Selon le Croissant-Rouge palestinien, au moins 205 personnes ont été blessées par les forces israéliennes dans les quartiers de la vieille ville et de Sheikh Jarrah.

Les tensions ont été vives toute la semaine dans le quartier de Sheikh Jarrah, où les colons israéliens ont afflué après qu'un tribunal israélien ait prononcé une ordonnance d'expulsion de familles palestiniennes.

Au total, 37 familles palestiniennes vivent dans 27 maisons du quartier depuis 1956. Cependant, des colons juifs tentent de les en déloger en vertu d'une loi adoptée par le Parlement israélien en 1970.

Israël a occupé Jérusalem-Est pendant la guerre israélo-arabe de 1967.

Il a annexé la ville entière en 1980, une décision qui n'a jamais été reconnue par la communauté internationale.

La Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est, est considérée comme un territoire occupé en vertu du droit international, ce qui rend illégales toutes les colonies juives qui y sont implantées.


*Traduit de l’Anglais par Mourad Belhaj

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.