Turquie

Erdogan : "Nous cherchons à devenir l'un des centres les plus importants avec le Centre des Finances d'Istanbul"

- Le Président turc a dit être déterminé à faire le nécessaire pour ne pas briser la confiance établie à l’égard de son pays au cours des 19 dernières années, à travers les nombreuses réformes appliquées dans tous les domaines

Mehmet Tosun, Kaan Bozdoğan   | 21.10.2021
Erdogan : "Nous cherchons à devenir l'un des centres les plus importants avec le Centre des Finances d'Istanbul"

Ankara

AA / Ankara

"Avec le Centre des Finances d’Istanbul, nous cherchons à devenir l’un des plus importants centres", a déclaré le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan.

Le Chef de l’État turc participait, jeudi, à la Conférence Régionale des Finances via un message vidéo.

Erdogan a rappelé les effets de la pandémie de Covid-19 aux niveaux sanitaire et économique à l’échelle mondiale.

"L’économie mondiale a rétrécit de 3,5% en 2020 tandis que le commerce mondial a connu un recul de près de 10%", a-t-il dit, ajoutant que les investissements internationaux directs ont, quant à eux, diminué de 42% et la dette mondiale a atteint 282 trillions de dollars, soit le plus haut niveau de l’histoire.

"Durant cette période, la Turquie s'est distinguée par sa méthode de lutte contre la pandémie et au niveau de l’économie. Même durant les périodes les plus forts de la pandémie, nous n’avons pas arrêté la production, le logistique, l’emploi, et l’industrie", a-t-il indiqué.

"En 2020, nous avons été le pays qui a enregistré la plus grande croissance avec 1,8% parmi les pays du G20 et nous avons également été le plus qui a le plus augmenté sa production industrielle", a-t-il précisé.

Erdogan a ensuite affirmé son souhait de clôturer l’année 2021 avec un taux de croissance de 9%.

Notant un intérêt grandissant des investisseurs internationaux parallèlement aux réussites de la Turquie, le Président a dit être déterminé à faire le nécessaire pour ne pas briser la confiance établie à l’égard de son pays au cours des 19 dernières années, à travers les nombreuses réformes appliquées dans tous les domaines.

"Avec le Centre des Finances d’Istanbul, nous cherchons à devenir dans ce domaine l’un des plus centres les plus importants. Nous espérons également devenir avec ce projet, un centre des Finances islamiques. Nous allons terminer nos travaux en lien avec la législation très bientôt", a-t-il ajouté.

Enfin, Erdogan a souhaité que la Conférence des Finances régionale se poursuive brillamment.

*Traduit du turc par Ayşe Betül Akçeşme

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın