Turquie

Erdogan : "Les Taliban proposent la gestion de l'aéroport de Kaboul, nous n'avons pas encore décidé"

- "Nous ne demandons l'autorisation de personne pour mener des discussions [avec les Taliban]", a insisté le Président turc

Hatice Şenses Kurukız, Berk Özkan   | 27.08.2021
Erdogan : "Les Taliban proposent la gestion de l'aéroport de Kaboul, nous n'avons pas encore décidé"

Istanbul

AA / Istanbul

"Les Taliban nous ont proposé la gestion de l'aéroport de Kaboul, nous n'avons pas encore décidé", a déclaré le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan.

Le Chef de l'État turc a animé un point de presse, vendredi à l'aéroport Ataturk d'Istanbul, avant d'entamer sa visite en Bosnie-Herzégovine.

Il a commenté les récents développements en Afghanistan.

"Nous ne demandons l'autorisation de personne pour mener des discussions [avec les Taliban], a affirmé le Président. Nous avons transféré notre ambassade à l'intérieur de la section militaire à l'aéroport de Kaboul et nos responsables mènent leur travail là-bas. La première discussion de 3,5 heures a été réalisée ainsi avec les Taliban. Elles continuerons si nécessaire. Il est impossible de comprendre les attentes réciproques sans discuter. C'est la diplomatie."

Erdogan a annoncé que les Taliban ont proposé à la Turquie la gestion de l'aéroport de Kaboul.

"Nous n'avons pas encore décidé, a-t-il fait savoir. Nous continuons d'évacuer nos Forces armées déployées en Afghanistan."

Le Président a aussi abordé l'attentat commis hier par l'organisation terroriste Daech, dans la capitale afghane.

"Nous condamnons la catastrophe, l'attaque terroriste perpétrée hier à Kaboul, a-t-il dit. L'attentat qu'il a perpétré durant cette période, montre combien Daech est dangereux. Nous présentons nos condoléances aux familles des victimes et au peuple afghan."

- La visite en Bosnie-Herzégovine

Erdogan a en outre abordé sa prochaine visite, soulignant qu'Ankara "accorde une grande importance à la stabilité, à la sécurité et au développement de la Bosnie-Herzégovine, un pays clé des Balkans".

"Lors de la visite en Bosnie-Herzégovine, nous discuterons des démarches à entreprendre pour renforcer notre coopération", a-t-il souligné.

Le Président a ajouté qu'il effectuera ensuite une visite au Monténégro, samedi 28 août.

"J'effectuerai ma première visite officielle dans ce pays ami et allié, a-t-il dit. Je me réunirai avec le Président monténégrin, le président du Parlement et le Premier ministre. Nous discuterons des relations bilatérales ainsi que des sujets régionaux et internationaux."

Pour Erdogan, les relations avec la Bosnie-Herzégovine et le Monténégro contribuent à la stabilité des Balkans.

"Nous souhaitons préserver la structure multiculturelle de la région et soutenons tout effort dans ce sens", a-t-il conclu.

*Traduit du turc par Nur Asena Ertürk

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.