Turquie

Erdogan: "Les bombardements sur Gaza sont la démonstration de l’hostilité d’Israël envers les musulmans"

- "Tant qu'Israël poursuivra cette politique, il ne sera pas possible que nos relations bilatérales retrouvent le niveau souhaité", a déclaré le Président turc.

Hatice Şenses Kurukız,Berk Özkan   | 16.04.2021
Erdogan: "Les bombardements sur Gaza sont la démonstration de l’hostilité d’Israël envers les musulmans"

Istanbul

AA / Istanbul

Le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a fustigé les nouveaux bombardements israéliens sur Gaza, les qualifiant "de démonstration très nette de l’hostilité d’Israël envers les musulmans".

Le Chef de l’État turc s’est exprimé, vendredi, devant les journalistes après avoir participé à la grande prière du vendredi à la mosquée Kerem Aydinlar d’Istanbul.

Erdogan a d’abord souhaité condamner le comportement et les propos du ministre grec des Affaires étrangères, Nikos Dendias, lors de sa conférence de presse avec son homologue turc, Mevlut Cavusoglu, jeudi à Ankara.

"Notre ministre des Affaires étrangères a remis à sa place Dendias après son comportement [inadéquate]", a-t-il assuré

Il a justement voulu rappeler que contrairement aux affirmations du ministre grec, en référence au Traité de Lausanne, Athènes continue de nommer le Grand Mufti de Thrace Occidentale.

"Lausanne ne vous donne pas un tel droit. Nous ne nommons pas le Patriarche [grec d’Istanbul]", a-t-il dénoncé.

Le Président turc s’est ensuite exprimé au sujet de la Cour Constitutionnelle de la République Turque de Chypre Nord (RTCN), qui a interdit l’enseignement du Coran.

"La Laïcité n'est pas comme ils l'entendent, et Chypre Nord n'est pas la France, a-t-il fustigé. Nous ne pouvons accepter de telles déclarations".

Et de prévenir : "Le président de la Cour Constitutionnelle doit au plus vite se détourner de cette erreur. Dans le cas contraire, nos démarches ne seront plus les mêmes."

Erdogan a ensuite voulu condamner les frappes aériennes de la nuit contre Gaza.

"C'est malheureusement une démonstration très nette de l'hostilité d'Israël envers les musulmans", faisant référence à ces attaques en plein mois du Ramadan.

Et d’ajouter : "Tant qu'Israël poursuivra cette politique, il ne sera pas possible que nos relations bilatérales retrouvent le niveau souhaité".

* Traduit du turc par Tuncay Çakmak

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.