Turquie

"Blessé dans l'âme, Macron, dont nous avons déjoué tous les plans vicieux, s'attaque à la Turquie"

- Le ministère turc des Affaires étrangères a fustigé les propos du président français hostiles à la Turquie et au Président Recep Tayyip Erdogan.

Gökhan Varan,Tuncay Çakmak   | 10.09.2020
"Blessé dans l'âme, Macron, dont nous avons déjoué tous les plans vicieux, s'attaque à la Turquie"

Ankara

AA / Ankara


Ankara a très fermement répondu aux propos du président français, Emmanuel Macron, accusant ce dernier de fomenter des plans vicieux en politique étrangère.


Le ministère turc des Affaires étrangères a publié, jeudi, un communiqué relatif aux déclarations d’Emmanuel Macron en marge du mini-sommet tenu ce jeudi en Corse et réunissant certains pays riverains de la Méditerranée et membres de l’Union Européenne (Med7 : France, Italie, Espagne, Portugal, Grèce, Administration de Chypre-sud et Malte).


La diplomatie turque a d’abord voulu rappeler que « les temps où la France faisait ce qu’elle voulait partout dans le monde est révolu ».


"Blessé dans l'âme, Macron, dont nous avons déjoué tous les plans vicieux en politique étrangère, s'attaque chaque jour à la Turquie et à notre Président de la République", a fustigé le ministère turc.


Il a également rappelé qu’Erdogan est un des leaders européens élu avec le plus grand nombre de voix et qu’il tient sa force du soutien de son peuple.


Quant à la Méditerranée orientale et la question des eaux territoriales des pays riverains, "il ne revient pas à Macron de faire la délimitation des zones".


"Au lieu de faire l’avocat de la Grèce et de l’administration chypriote-grecque, qui prennent en otage l’UE pour leurs seuls intérêts, la France devrait plutôt faire le choix de la négociation et du dialogue. C’est ce que l’on attend d’un membre de l’UE et d’un allié de l’OTAN", a poursuivi le ministère.


Et d’ajouter : "Le président français alimente les tensions avec son approche individualiste et nationaliste, et met en péril les intérêts de l'Europe et de l'UE. La France, qui adopte une politique colonialiste, et qui n’a aucun littoral en Méditerranée orientale, fait preuve de totale incohérence en critiquant la politique étrangère de la Turquie qui se base sur la coopération, la sincérité et l’humanisme".


Pour conclure, le ministère turc des Affaires étrangères a invité le peuple français à juger lui-même l’incapacité dans laquelle Macron se retrouve.

Les propos d’Emmanuel Macron :

Le Président français a appelé l'Europe à porter "une voix plus unie et plus claire" face à la Turquie.


"Force est de constater que la Turquie n'est plus un partenaire dans cette région", a souligné Emmanuel Macron, déplorant notamment la signature par Ankara "d'accords inacceptables avec le gouvernement d'entente libyen niant les droits légitimes de la Grèce".


«J'espère que les discussions de cet après-midi nous permettront d'avancer sur une position commune et mon souhait profond est de réengager un dialogue fécond fécond avec la Turquie", a-t-il ajouté.


Macron a également affirmé que la France n’a aucun problème avec le peuple turc mais seulement avec Erdogan: "Le peuple turc est un grand peuple, et il mérite autre chose."

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.