Turquie

Ankara : l'offre européenne ignore le droit des Chypriotes turcs à la richesse

- L’offre européenne de reprendre le dialogue entre Ankara et l'administration chypriote grecque ne fait aucunement mention des droits des Chypriotes turcs sur les ressources en hydrocarbures, a déclaré , Hami Aksoy

Mourad Belhaj   | 28.06.2020
Ankara : l'offre européenne ignore le droit des Chypriotes turcs à la richesse

Ankara

AA / Ankara

Le ministère turc des Affaires étrangères a estimé que l'offre présentée par l'Union européenne de tenir des pourparlers entre Ankara et l'administration chypriote grecque n'était pas sérieuse et ignorait les droits des Chypriotes turcs sur les ressources naturelles.

Le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères, Hami Aksoy, a déclaré samedi dans un communiqué, que l'offre européenne de reprendre le dialogue entre Ankara et l'administration chypriote grecque ne faisait aucunement mention des droits des Chypriotes turcs sur les ressources en hydrocarbures.

"Tant que la question chypriote ne sera pas résolue, la partie concernée par la discussion de la question des ressources naturelles avec l'administration chypriote grecque est la République turque de Chypre", a déclaré Aksoy.

Et d’ajouter : "l'interlocuteur du ministre grec des Affaires étrangères de l'administration chypriote grecque, Níkos Khristodoulídis, est le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères de la République turque de Chypre Kudret Ozersay."

Aksoy a expliqué qu'en cas de volonté de résoudre le problème en Méditerranée orientale, la première étape devrait être de réunir les deux peuples de l'île, afin de trouver des mécanismes de coopération pour rechercher et extraire les richesses en hydrocarbures et partager leurs revenus. Notant que la proposition de la République turque de Chypre du 13 juillet 2019 ouvre la voie à une solution.

Le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères a indiqué que les limites de la souveraineté maritime, des zones à l'ouest de l'île, pourraient être déterminées après la résolution de la question chypriote.

"Notre pays ne peut en aucun cas s'asseoir à la même table que l'administration chypriote grecque, qui a usurpé le caractère de la République de Chypre et ne représente pas les Chypriotes turcs", a conclu Aksoy.

*Traduit de l’Arabe par Mourad Belhaj

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.