Turquie

Akar: "L'OTAN n'a pas fait preuve de la même détermination contre le PKK/YPG"

- Le ministre turc de la Défense a regretté un certain manque de solidarité des membres de l'Alliance dans le combat de la Turquie contre cette organisation terroriste

Sarp Özer,Gülsüm İncekaya   | 11.06.2021
Akar: "L'OTAN n'a pas fait preuve de la même détermination contre le PKK/YPG"

Ankara

AA / Istanbul

Le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar, a regretté que l'OTAN, qui a su combattre de nombreuses organisations terroristes à travers le monde, n'a pas fait preuve de la même détermination contre le PKK/YPG.

Le ministre turc a pris la parole, vendredi, lors de la session d'ouverture de la réunion du commandement des forces maritimes de l'OTAN.

Dans son discours, Akar a notamment relevé l'importance croissante de l'OTAN "dans un monde toujours plus en proie aux crises régionales et globales, aux risques et menaces toujours plus nombreuses".

"L'importance de l'OTAN s'accroit, il faut donc renforcer l'alliance et assurer un véritable esprit d'alliés", a-t-il défendu, dénonçant ainsi le manque de solidarité entre alliés.

"Nos alliés de l'OTAN, qui ont su combattre de nombreuses organisations terroristes à travers le monde, n'ont pas fait preuve de la même détermination contre le PKK/YPG", a-t-il regretté.

Il a rappelé que la Turquie combat seule cette organisation terroriste qui menace sa sécurité et son intégrité. La Turquie est aussi le seul pays de l'OTAN qui a directement combattu le groupe terroriste Daech sur le front au nord de la Syrie.

Hulusi Akar a par ailleurs affirmé que la Turquie est l'un des pays de l'Alliance qui supporte sur ses épaules le plus grand nombre de responsabilités, notamment avec l'accueil de plus de 4 millions de réfugiés majoritairement syriens.

Concernant les désaccords avec certains pays membres, en premier lieu les Etats-Unis, autour de l'acquisition par Ankara des systèmes de défense aérienne russes S-400, le ministre turc a estimé qu'une solution est toujours possible.

"Nous avons indiqué à nos interlocuteurs que nous sommes prêts à discuter des craintes techniques concernant les S400. Des solutions acceptables et raisonnables sont toujours possibles", a-t-il dit.

* Traduit du turc par Tuncay Çakmak

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.