Turquie

Abdullah Gül souligne l’impératif de soutenir la Tunisie

L’ancien président turc, actuellement en visite en Tunisie, a mis l’accent sur l’impératif de collaborer pour affronter le terrorisme.

Yosra Ouanes, Soraya Hend Ben Mustapha   | 04.12.2015
Abdullah Gül souligne l’impératif de soutenir la Tunisie

Tunis

AA / Tunis / Yosra Ouanès

L’ancien président turc Abdullah Gül a souligné, vendredi, l’impératif de «soutenir la Tunisie», affirmant que «plusieurs pays amis veulent le faire, ce qui incite la Tunisie à encourager l’investissement et à créer un climat propice».

Gül s’exprimait à l’occasion des 30èmes Journées de l’Entreprise, tenues cette année sur le thème «l’Entreprise 2.0 et la seconde République : vision et dialogue», organisées à Sousse (Est). Il a mis l’accent sur l’importance du secteur privé dans le circuit économique, insistant sur le fait que «l’Etat seul ne peut pas réaliser le progrès économique, et son intervention reste importante en cas de problème».

Revenant sur l’expérience turque, il a expliqué que «le taux d’inflation était élevé et tout échappait au contrôle. Il a fallu trouver des solutions économiques d’urgence, associer les experts et les politiques, agir concrètement et établir un plan économique clair. J’ai personnellement garanti la mise en œuvre de ce plan qui a englobé des réformes des secteurs public et privé», a-t-il dit..

S’agissant de la situation sécuritaire, l’ancien président turc a indiqué que «le terrorisme est le même, son objectif est le même et son origine est la même. La Turquie et la Tunisie affrontent le même problème en même temps, voilà pourquoi il faut que nous travaillions ensemble, main dans la main, pour affronter les terroristes».

Gül a, par ailleurs, considéré que la Tunisie «mérite son prix Nobel, arrivé à temps».

Le Quartet du dialogue national tunisien composé de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT, centrale syndicale), l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et l’Artisanat (UTICA, patronat), le Conseil de l’Ordre des avocats et la Ligue tunisienne des Droits de l’Homme (LTDH), recevra dans quelques jours le prix Nobel de la paix 2015, qui lui a été attribué pour sa «contribution décisive à l'édification d'une démocratie pluraliste en Tunisie à la suite de la révolution du jasmin [révolution tunisienne] en 2011 ».

Les 30èmes  Journées de l’Entreprise, tenues cette année sur le thème « l’Entreprise 2.0 et la seconde République : vision et dialogue », sont organisées par l’Institut Arabe des Chefs d’entreprises (indépendant), les 4 et 5 décembre à Sousse. Plusieurs hommes d’affaires et d’éminentes personnalités politiques tunisiennes et étrangères participent à l’événement, dont le président tunisien Béji Caïd Essebsi, l’ex président allemand Christian Wulff, l’ex président argentin  Sebastián Piñera et l’ancien chef de gouvernement français Jean-Pierre Raffarin.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın