Turquie

Erdogan : La Turquie a clos le chapitre du FMI, et ne le rouvrira pas de nouveau

"Dieu merci, la Turquie est loin d’avoir besoin de recourir à l'aide du Fonds monétaire international", déclare le président turc.

Mohamad Aldaher   | 07.10.2018
Erdogan : La Turquie a clos le chapitre du FMI, et ne le rouvrira pas de nouveau

Ankara

AA/ Ankara

Le président turc Recep Tayyip Erdoğan a affirmé qu’après avoir remboursé ses emprunts contractés auprès du Fonds Monétaire International (FMI), son pays a définitivement clos ce chapitre.

C’est ce qu’a déclaré Erdogan dans une allocution prononcée au deuxième et dernier jour de la réunion de consultation et d'évaluation du parti de la Justice et du Développement (AK Parti, au pouvoir), à Ankara, la capitale turque.

« La Turquie a clos le chapitre du FMI, et ne le rouvrira pas de nouveau », a-t-il souligné.

"Dieu merci, la Turquie est loin d’avoir besoin de recourir à l'aide du Fonds monétaire international", a déclaré Erdogan.

Il a estimé que l'une des réalisations les plus importantes réalisations du gouvernement de son parti a été "de sauver la Turquie du joug du FMI".

Lorsque l'AK Parti a accédé au pourvoir en 2002, la Turquie avait une dette de 23,5 milliards de dollars contractée auprès du FMI, a-t-il déclaré.

Il a déclaré que la dette a été intégralement remboursée en 2013 alors que sous pays était sous le joug du FMI depuis le coup d'État de 1960.

Erdogan a souligné que les événements connus par la Turquie, à commencer par ceux du Parc Gezi (2013), peuvent être appréhendés dans le contexte de la libération du joug du FMI.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın