Sport

Maroc: Le « hockey du désert » lutte contre l’oubli

-Le Hockey saharien ou Hockey des Touareg est un jeu populaire à M'Hamid El Ghizlane dans l'extrême sud-est du Maroc) qu’on appelle aussi « El Mekchah ».

Nadia Chahed   | 17.04.2017
Maroc: Le « hockey du désert » lutte contre l’oubli

Casablanca



AA / M'Hamid El Ghizlane (Maroc) / Khaled Majdoub

« Sept joueurs en tenue sahraouie, pieds nus, et sept autres en tenue blanche sont debout en attendant le signal du début du match de Hockey sur sable, par le referee ».

Il ne s’agit pas là d’une séquence d’un film cinématographique, œuvre d’un scénariste, mais d’une réalité concernant le Hockey saharien ou Hockey des Touareg ou des nomades, jeu populaire à M'Hamid El Ghizlane (extrême sud-est du Maroc) qu’on appelle aussi « El Mekchah ».

D’habitude, le Hockey se joue sur un terrain gazonné ou sur la glace, mais le fait de l’exercer dans du désert lui confère un charme particulier.

Les joueurs utilisent des battes, non industrielles, mais fabriquées à partir de branches d’arbres, le ballon est, lui, en pelage des dromadaires.

Le public suit le match et les visiteurs sont émerveillés par la beauté de ce jeu qui associe harmonieusement authenticité de la tenue, simplicité de la batte et du ballon, particularisme du lieu et sérénité du temps…
La popularité de ce jeu provient de l’histoire des nomades de l’Est du Sahara marocain que les habitants de la région appellent « El Mekchah ».

Néanmoins, ce jeu n’est pas inclus dans les compétitions régionales officielles.

Un des joueurs ; Rachid Ghouanmi, a déclaré à Anadolu que ce jeu collectif oppose deux équipes composée chacune de sept joueurs et qu’il y a une règle de jeu surveillée par l’arbitre appelé communément « Cheikh », et le but du jeu consiste à marquer des points chaque fois qu’une équipe arrive à pousser le ballon derrière les lignes de l’équipe adverse.

Le temps de jeu n’est pas défini d’avance étant donné que les deux équipes s’entendent sur sa durée avant l’entame du match suivi par des citoyens ordinaires ou par les dignitaires de la région à dos de dromadaires.

Toute partie se termine par des festivités collectives mettant en exergue le fair-play sportif associé à l’empreinte sahraouie, et semblant rappeler que l’essentiel est la joie de se distraire et de promouvoir soutenir ce jeu.

Dénommé aussi Hockey nomade ou Hockey des Bédouins, ce jeu populaire est pratiqué par les tribus nomades de la région de M'Hamid El Ghizlane ou le silence est le maître des lieux et des Temps et où la simplicité de la vie dénote de la beauté du site.

Les joueurs de la région font de leur mieux pour faire revivre ce jeu qui lutte contre l’oubli à l’instar d’autres jeux populaires à travers le pays.

Dans ce cadre, le festival international des bédouins nomades de M'Hamid El Ghizlane, qui se tient annuellement au mois de mars, tente également de redonner vie à ce jeu en organisant une compétition officielle qui jouit d’une excellente réputation en Europe et en Amérique bien qu’elle lutte contre l’oubli dans la région d’origine.

Dans la mesure où les jeunes quittent les lieux pour des études ou à la recherche du travail dans d’autres villes, certains adeptes de ce jeu ont crée une association « Les Nomades du monde » afin que ce jeu ne sombre jamais dans l’oubli.​

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın