Sport

Chili / Covid-19 : Restrictions d’accès aux voyageurs en provenance de pays à risque

- Les pays du monde entier continuent de fermer leurs frontières pour faire obstacle à la nouvelle variante Omicron, alors que le Secrétaire général des Nations unies se dit "profondément préoccupé par l'isolement des pays d'Afrique australe"

Laura Gamba Fadul   | 30.11.2021
Chili / Covid-19 : Restrictions d’accès aux voyageurs en provenance de pays à risque

Colombia

AA / Laura Gamba

Le Chili a rejoint, lundi, la liste des pays imposant des restrictions aux voyageurs en provenance d'Afrique australe en raison de l'incertitude croissante causée par la variante Omicron de la Covid-19.

À partir de mercredi, les étrangers non-résidents qui ont passé les derniers jours dans les pays africains : Afrique du Sud, Zimbabwe, Namibie, Botswana, Lesotho, Eswatini et Mozambique seront interdits d'entrée sur le territoire chilien.

"Nous avons décidé, à titre préventif, jusqu'à ce que nous en sachions plus sur la nouvelle variante, de procéder à certains changements", a déclaré, lundi, le sous-secrétaire aux réseaux de santé, Alberto Dougnac, au cours de la communication quotidienne relative à la lutte contre le coronavirus.

D'autres pays d'Amérique latine, comme le Brésil et le Guatemala, ont annoncé des mesures similaires.

Le Brésil a ainsi décidé, vendredi, de fermer ses frontières aux voyageurs en provenance de sept pays d'Afrique australe, afin d'empêcher la propagation de la nouvelle variante du coronavirus, selon le chef de cabinet présidentiel Ciro Nogueira.

Les liaisons aériennes du pays avec l'Afrique du Sud, le Botswana, l'Eswatini, le Lesotho, la Namibie et le Zimbabwe sont désormais suspendues, a précisé Ciro Nogueira, même si le président Jair Bolsonaro avait précédemment déclaré qu'il ne cautionnerait pas une telle mesure.

"Mais quelle est cette folie ? Vous fermez l'aéroport et le virus ne peut pas entrer ? Mais il est déjà là", a déclaré Bolsonaro vendredi, lorsqu'un partisan lui a demandé s'il envisageait de fermer les aéroports. "Nous devons apprendre à vivre avec le virus", a ajouté le président, qui s'est toujours opposé aux restrictions imposées pour tenter de contenir la progression de la Covid-19.

Le Guatemala a également fixé de nouvelles restrictions d'entrée dans le pays pour les voyageurs en provenance d'Afrique du Sud, de Namibie, du Botswana, du Mozambique, du Lesotho, du Zimbabwe, d'Égypte et d'Eswatini.

Des pays européens comme le Royaume-Uni, l'Allemagne et l'Italie ont déjà confirmé leurs premiers cas. Certains ont annoncé de nouvelles mesures de quarantaine et des règles de port de masque obligatoire et ferment leurs frontières aux voyageurs étrangers. L'Afrique du Sud a quant à elle protesté contre ces mesures.

Alors que l'Organisation mondiale de la santé a déclaré, lundi, que le risque global posé par la nouvelle variante Omicron est "très élevé" et qu'elle pourrait se propager plus rapidement que les autres variantes, le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, s'est dit "profondément préoccupé par l'isolement des pays d'Afrique australe."


*Traduit de l’Anglais par Mourad Belhaj

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın