Turquie, Sante

Covid-19 : Des experts Turcs avaient averti la France contre les risques de l’hydroxychloroquine

-Alors que la France s’apprête à abandonner complètement l’hydroxychloroquine pour le traitement du coronavirus, la Turquie avait mis en garde la France dès le mois de mars.

Fatih Karakaya   | 30.05.2020
Covid-19 : Des experts Turcs avaient averti la France contre les risques de l’hydroxychloroquine

Turkey

AA – Strasbourg - Fatih Karakaya

Alors que la polémique autour de l’hydroxychloroquine se poursuit, l'Association turque de microbiologie clinique et des maladies infectieuses (KLIMIK) a révélé qu’elle avait averti l’OMS ainsi que la France des risques liées à la prescription de ce médicament dans le traitement de la COVID-19.

Une étude parue dans The Lancet, vendredi 28 mai, alerte sur le manque d'efficacité et surtout les effets néfastes de la chloroquine et son dérivé l'hydroxychloroquine contre la Covid-19.

De ce fait, Olivier Véran, ministre français de la santé, avait demandé un avis au Haut Conseil de la Santé. Celui-ci a alors demandé l’arrêt de la prescription du médicament. De son côté, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a suspendu "temporairement" les essais cliniques.

Or, en Turquie, KLIMIK avait fait une déclaration dès le mois de mars, démontrant l’inefficacité l’hydroxychloroquine.

Dans la déclaration faite par les experts du KLIMIK le 21 mars, "les études sur l'utilisation du médicament destiné dans le traitement du paludisme réduisent la charge virale chez les patients atteints de Covid-19 », pouvait-on lire.

Les experts avaient par ailleurs attiré l’attention sur le fait que les études de l’époque étaient encore « incomplètes, inadéquates et erronées ».

Les mêmes experts ont aussi publié le 14 mai, une déclaration soulignant que les résultats de l'étude sur l'efficacité du traitement par l'hydroxychloroquine sont contradictoires.

Risques accrus chez les personnes âgées

Selon les médecins de l’association, « Il n'y a pas d'informations définitives sur le traitement par l'hydroxychloroquine, à quel patient l’administrer, à quelle dose et pendant combien de temps ».

D’autant plus que l'OMS n'a pas formulé de recommandation claire concernant la dose et la durée du traitement par l'hydroxychloroquine contre la covid-19. Les experts notent en outre que « l'hydroxychloroquine peut provoquer une tachycardie, en particulier chez les personnes âgées ».


Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın