Turquie, Sante

Coronavirus: Un avion avec des cas suspects en provenance d'Iran dérouté vers Ankara

- Koca, a assuré que les raisons du déroutage vers Ankara, la capitale turque, de l'avion en provenance d'Iran qui devait initialement atterrir à Istanbul, c'est qu'il se trouve à Ankara des équipes expérimentées dans les centres de quarantaine

Ayvaz Çolakoğlu   | 25.02.2020
Coronavirus: Un avion avec des cas suspects en provenance d'Iran dérouté vers Ankara

Ankara

AA - Ankara

Le ministre turc de la Santé, Fahrettin Koca, a assuré qu'il n'y a aucun cas de fièvre, seulement des symptômes de toux et de maux de gorge, à bord de l'avion en provenance d'Iran dérouté vers Ankara par mesure de précaution face au coronavirus.

Koca a animé mardi, une conférence de presse et apporté des détails sur les raisons du déroutage vers Ankara, la capitale turque, de l'avion en provenance d'Iran qui devait initialement atterrir à Istanbul.

"La raison pour laquelle nous l'avons dirigé sur Ankara, c'est qu'il y a là-bas des équipes expérimentées dans les centres de quarantaine", a indiqué le ministre turc.

"Nous avons décidé de faire atterrir l'avion à Ankara car parmi les voyeurs certains présentaient des symptômes de la toux mais sans être accompagnée de fièvre. Sur les 140 passagers, il n' avait aucun cas de fièvre, 4 malades se plaignent de toux et 2 de maux de gorge. J'insiste sur le fait que ces 4 malades n'ont pas de fièvre et que leur état de santé général est bon", a-t-il affirmé. 

Le ministre turc de la Santé, Koca, a assuré que les citoyens turcs qui passent par la frontière iranienne subissent des contrôles médicaux et que ceux en provenance de Qom et Mechhed sont placés en quarantaine pendant 14 jours.

"Si les citoyens turcs en Iran souhaitent rentrer en Turquie alors nous mettrons tous nos moyens en oeuvre sur la manière de les faire venir", a-t-il également assuré.

Koca a tenu à préciser tout particulièrement que tous les vols en provenance d'Iran ne sont pas autorisés et non seulement ceux de la Turkish Airlines et que les autorités agissent de manière très sensible en ce qui concerne le coronavirus et qu'il y a 3-4 jours, un avion avec un cas suspect à bord n'a pas été autorisé à atterrir en Turquie.

"Nous disons aux citoyens iraniens qu'ils peuvent aller en Iran mais nous n'autorisons pas les citoyens turcs à s'y rendre", a-t-il précisé.

Pour finir, Koca a indiqué que l'Iran a demandé à la Turquie de lui livrer des kits de détection du coronavirus produit en Turquie, et qu'une livraison interviendra dès demain.


Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın