Politique

Une organisation israélienne renonce à la tenue de la "Marche du drapeau" à Jérusalem

-En protestation contre une décision israélienne d'empêcher la marche de passer par le quartier "Bab al-Amoud" et les environs de la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem-Est

1 23   | 10.05.2021
Une organisation israélienne renonce à la tenue de la "Marche du drapeau" à Jérusalem

Quds

AA/Jérusalem

La partie qui a organisé la "marche du drapeau" a annoncé qu'elle renonce à l'organisation de l'événement israélien cette année, après que les autorités ont décidé d'empêcher la marche d'atteindre Bab al-Amoud et les environs de la mosquée Al-Aqsa, à Jérusalem-Est.

C’est ce qui a été décidé après que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a accepté les recommandations du Service général de la sécurité d’Israël (Shabak) et de l'armée, d'empêcher les colons de passer, lors de la marche annuelle dans le quartier de Bab al-Amud et les zones islamiques de Jérusalem-Est, selon le journal hébreu, Yediot Aharonot.

La «Marche du drapeau» sera lancée dans le cadre de la célébration de la prétendue «Journée hébraïque de Jérusalem», lundi, et commémore l'anniversaire de la prise de Jérusalem-Est par Israël après la guerre de juin 1967.

Le commandant en chef de la police israélienne, "Yaakov Shevati", a voulu organiser la marche le long de la voie précédemment tracée, mais Netanyahu a suivi à la dernière minute la recommandation de l'armée et du "Shin Bet" (Service de sécurité intérieure israélien) qui a mis en garde contre l’escalade des tensions avec les habitants de Jérusalem si la marche passe par les zones susmentionnées, selon la même source.

Pour sa part, l'organisation Am Kalavi qui tient chaque année une grande marche dans la Vieille ville pour célébrer la conquête de Jérusalem-Est par les forces israéliennes en 1967, a publié un communiqué, affirmant qu'elle renonçait à l’organisation de l'événement cette année en protestation contre l'interdiction de la marche de passer par Bab al-Amoud et la mosquée Al-Aqsa.

Cependant, l'association a annoncé que l'événement "sera organisé au Mur des Lamentations (Al-Buraq) comme d'habitude".

Depuis le début du Ramadan, la ville de Jérusalem a été le théâtre d'attaques perpétrées par des forces de police et des colons israéliens à «Bab al-Amoud», et dans le quartier de «Sheikh Jarrah» à proximité de la mosquée Al-Aqsa.

Lundi matin, les forces d'occupation israéliennes ont pris d'assaut les cours de la mosquée Al-Aqsa et ont attaqué les fidèles palestiniens avec des balles en caoutchouc, des grenades assourdissantes et des gaz lacrymogènes.

Par voie de communiqué, le Croissant-Rouge palestinien a annoncé que plus de 305 Palestiniens ont été blessés depuis le matin lors d'affrontements avec les forces d'occupation israéliennes dans la mosquée Al-Aqsa et à proximité de la vieille ville de Jérusalem.

Des centaines de Palestiniens s'étaient rassemblés dans la mosquée Al-Aqsa à l'aube, pour empêcher toute prise d'assaut israélienne de la mosquée.


*Traduit de l'arabe par Wejden Jlassi

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın