Turquie, Politique

Syrie: Les habitants d’Afrin reconnaissants envers la Turquie

- Les habitants d’Afrin, libérés de l’oppression des terroristes du YPG/PKK, vivent le bonheur d’avoir retrouvés la liberté après de longues années

Erdal Türkoğlu   | 27.03.2018
Syrie: Les habitants d’Afrin reconnaissants envers la Turquie

Hatay
AA - Afrin

Dans le centre-ville d’Afrin, libéré des terroristes dans le cadre de l'opération Rameau d’olivier, les civils éprouvent le bonheur de retrouver un environnement sûr et paisible.

Les habitants tentent de se remettre des jours difficiles et de retrouver leur vie ordinaire dans le centre-ville d’Afrin, nettoyé des terroristes grâce à l’opération menée par les Forces armées turques (TSK).

De nombreux habitants, qui ont vécu des moments difficiles sous la persécution et la répression du YPG/PKK et qui ont été contraints de rester à leurs domiciles, éprouvent désormais la joie de voir la région débarrassée des terroristes grâce aux troupes militaires turques.

Parmi eux, Ramazan Hussein (63), habitant du centre-ville, a confié à Anadolu qu’ils ont été persécutés par les terroristes du YPG/PKK pendant quatre ans.

"Ils se sont emparés de ma voiture et ont détruit nos maisons. Ils nous ont tellement persécutés. Nous sommes si fatigués", s’indigne Hussein.

"Personne n’avait le droit de s’exprimer, aucun droit de défense n’était accordé. Ils emmenaient quiconque osait dire un mot. Ceux qui partaient ne revenaient plus. Mon fils cadet a disparu, il avait prit la fuite. J’ignore où il est. Qu’Allah bénisse la Turquie. L’aviation turque est arrivée et nous a débarrassé des terroristes. Nous remercions la Turquie et le Croissant Rouge turc, qui répondent à toutes nos demandes. Qu’Allah les bénissent tous. Il suffit que l’on formule une fois notre souhait et il est directement réalisé".

- Que les soldats turcs soient la bienvenue

Abderrahman Nahsan, âgé de 72 ans, partage qu’ils ont vécu de très difficiles moments mais qu’ils se sentent heureux désormais.

Il ajoute qu’ils vivent dans un environnement plus sûr mais qu’ils n’ont plus les moyens de s’offrir du pain en raison des années vécues sous la persécution des terroristes.

La ville a quelques besoins fondamentaux, dont un hôpital, affirme Nahsan avant d’ajouter que "L’armée turque est la bienvenue. Nous ferons tout notre possible pour eux. Qu'Allah fasse triompher les soldats turcs".

"InchaAllah que nous pourrons vivre en paix tous ensemble. Nous sommes tous musulmans, frères, et vivons sur les mêmes terres. Nous nous attendons à ce qu’ils subviennent à nos besoins avec le temps", a t-il conclu.
Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın