politique

Syrie: L’importance d’Idleb en 10 points

- Environ quatre millions de civils demeurent préoccupés par une éventuelle opération dans la province syrienne d’Idleb (Nord).

Burak Karacaoğlu,Levent Tok  | 07.09.2018
Syrie: L’importance d’Idleb en 10 points

İdlib

AA - Idleb (Syrie)

Des millions de civils syriens vivent dans l’inquiétude d’une potentielle opération du régime de Bachar al-Assad dans la province syrienne d’Idleb (Nord), dernière forteresse des forces de l’opposition.

L’éventualité que le régime perpètre des massacres massifs de civils ainsi que l’exode de près de quatre millions de Syriens établis à Idleb suscitent des préoccupations.
Dans le cas d'une possible opération, le régime et ses partisans pourraient lancer des interventions terrestres dans ces régions.

Le déclenchement d’une importante vague migratoire à cause de l’opération du régime d’Assad et de ses partisans dans la province syrienne d’Idleb, proche de la frontière turque, concerne non seulement la Turquie mais également les pays européens.

Un correspondant de l’Agence Anadolu (AA) a compilé les dix points essentiels concernant la situation à Idleb afin de faire la lumière sur les développements actuels.

1- Où se situe Idleb?

Située au nord-est de la Syrie, la province d’Idleb, frontalière de la Turquie sur près de 130 km, se trouve face à la province turque de Hatay (Sud).

A l’est d’Idleb se situe Alep, au nord-est d'Alep se trouve le district d’Afrin, au sud Hama et, enfin, dans le nord-ouest se trouve Lattaquié.

Suite à la prise d’Idleb par les forces de l’opposition et à l'implication de la Russie dans la guerre civile syrienne courant octobre 2015, la province syrienne a été la scène de violentes frappes aériennes.

2- Combien de civils vivent à Idleb?

Sa localisation proche de la frontière turque ainsi que la sécurité relative des lignes de frontières ont été des facteurs importants expliquant les migrations massives à destination d’Idleb. 

En raison des attaques généralisées du régime et de ses partisans sur tout le pays ainsi que des migrations continues, Idleb est devenue le refuge de près de quatre millions de civils.

Selon les données de l'administration civile locale, environ 2 millions 400 mille locaux et environ 1,3 million de Syriens arrivés lors des exodes vivent à Idleb. Près d’un million d'entre eux sont logés dans les quelques 200 camps de réfugiés à la frontière syro-turque.

3- Une vague migratoire majeure est-elle probable?

L’hypothèse selon laquelle une opération potentielle engendrerait une vague migratoire de milliers de personnes vers la Turquie et l’Europe suscite des craintes.

Au cours des déclarations faites jusqu’à présent, la Turquie, les pays de l'Union européenne (UE) et les Nations Unies ont chacun souligné la probabilité d’un exode majeur dans le cas d’une telle opération.

En outre, Stéphane Dujarric, porte-parole d’António Guterres, Secrétaire général de l’ONU, a également déclaré, mercredi, que la protection des civils d’Idleb reste leur principale préoccupation.

«Toutes les parties sont responsables de la protection des civils en vertu du droit international. J'espère que tout le nécessaire sera fait afin d’empêcher un plus grand drame humanitaire », a-t-il noté.

4- Dans quelles zones se prépare le régime d'Assad?

Afin de s’emparer d’Idleb, le régime se met en place, depuis deux mois et demi, au nord de la province de Hama et sur les lignes de front dans le rif de Lattaquié.

Le régime d'Assad poursuit ses préparatifs, qui se sont accrus au cours de la dernière période, à l’aéroport Abou-l-Zohour, au Nord de Hama, dans les régions proches de Lattaquié et tout le long de la ligne jusqu’à Idleb.

5- Quelle est l’importance d’Idleb pour la Syrie?

« Noeud » de la guerre civile syrienne qui dure depuis plus de 7 ans, Idleb, revêt une importance à bien des égards en raison de sa localisation.

L'autoroute M5 qui traverse la province relie la Turquie, la Syrie et la Jordanie. En Syrie, Idleb, qui constitue une ouverture sur la Méditerranée, est adjacente aux provinces de Lattaquié, Hama et Alep. La valeur stratégique d’Idleb augmente également en raison de sa proximité à Lattaquié, « forteresse » du régime d’Assad où se trouve notamment la base aérienne de Hmeimim appartenant à la Russie.

Environ 500 000 camions d'aide humanitaire traversent chaque mois le poste-frontière de Bab al-Hawa, plus grande porte d’entrée d’aide humanitaire de la Syrie. En outre, environ 4 500 camions à portée commerciale traversent chaque mois Bab al-Hawa.

6-Pourquoi Idleb est importante pour la sécurité frontalière de la Turquie?

Idleb possède une frontière de 130 kilomètres avec la Turquie. La possibilité, en cas de conflit, de faire face à une nouvelle vague d'immigration à la frontière turque de Hatay est la question qui préoccupe le plus la Turquie.

Actuellement, la Turquie, qui compte plus de 3,5 millions de réfugiés syriens, mène des efforts pour le maintien du cessez-le-feu à Idleb.

D'autre part, la présence des douze postes d'observation des Forces armées turques (TSK) dans les limites de la zone de désescalade d’Idleb, a davantage augmenté l’importance de la province.

La présence de nombreux groupes armés à Idleb s’accompagne du risque d’infiltration de ces groupes en Turquie en cas d’éventuel conflit.

7- Que fait la Turquie à Idleb?

À la suite de l'accord conclu en vertu du traité d'Astana, la Turquie a commencé, en octobre 2017, à se rendre à Idleb afin d’y établir des points d'observation de cessez-le-feu dans les limites de la « zone de désescalade d’Idleb ».

Conformément à l’accord, les soldats turcs sont uniquement présents au niveau des points d’observation établis à Idleb.

8- Quel est l’influence de la Turquie sur la résolution du conflit?

La Turquie est l'un des plus grands acteurs de la résolution du conflit syrien qui se poursuit depuis plus de 7 ans.

La frontière turco-syrienne de plus de 900 km est un facteur qui fait que la Turquie a un impact important dans la région.

Pour la résolution de la crise en Syrie, la Turquie maintient sa ligne de conduite, soulignant que les revendications du peuple ne peuvent être étouffées par la violence du régime d'Assad et qu'un compromis est préférable.

Il s’avère que toute solution adoptée sans la participation de la Turquie, garante de la vie des civils, de la sécurité des biens, de l'opposition politique légitime sur le terrain comme dans le domaine diplomatique, est susceptible de conduire à une catastrophe régionale. 

Par sa position, la Turquie joue non seulement un rôle actif dans l’élimination des groupes terroristes en Syrie mais se porte également garante des droits démocratiques de millions de Syriens qui devraient pouvoir continuer de vivre en Syrie.

La Turquie souhaite que soit trouvée une solution politique entre les forces de l’opposition et le régime.

9- Quels groupes dominent à Idleb?

Idleb est partagée en plusieurs zones de domination réparties entre les forces de l’opposition et le groupe armé Hayat Tahrir al-Cham. Les quelques quatorze groupes de l’opposition actifs dans Idleb ont fusionné fin mai dernier afin de fonder, contre le régime, le Front national de libération (al-Jabhat al-Wataniya al-Tahrir).

L’une des plus grandes structures militaires, composée de plus de 70 000 opposants, a été fondée par divers groupes dont parmi eux le Faylaq al-Cham (Légion du Levant) et le Jaych al Ahrar (L’armée des hommes libres).

Hormis les forces de l’opposition, l’autre groupe dominant à Idleb est le Hayat Tahrir al-Cham.

Après la dissolution, début 2017, du front Nosra figurant sur la liste des terroristes des Nations Unies, les quelques 25 mille sympathisants ont créé le Hayat Tahrir al-Cham.

Malgré le départ de nombreuses composantes au cours des derniers mois, le groupe détient toujours une importante puissance armée et contrôle le poste frontalier de Bab al Hawa.

Plusieurs milliers de personnes qui ont quitté Nosra ont également créé un groupe appelé Hurraseddin.

Selon les Russes, Idleb abriterait des groupes terroristes mais les rapports de terrain montrent que cela n'est pas le cas.

La province revêt également une importance du fait qu’elle constitue la seule zone entre les mains des forces de l’opposition en Syrie.

En ce sens, elle constitue la « dernière forteresse» pour l'opposition syrienne. En outre, les plus grands groupes d'opposition qui luttent contre le régime d'Assad se trouvent à Idleb.

10- Quelle est la position des acteurs internationaux à l’égard d’Idleb?

Ces dernières semaines, des revendications mutuelles concernant Idleb ont été exprimées par la Russie et certains pays occidentaux dont les États-Unis, la France et la Grande-Bretagne.

Les trois pays ont annoncé le 21 août qu'ils répondraient à l'utilisation d'armes chimiques notant qu’ils suivent avec inquiétude les préparatifs du régime dans la région.

Le conseiller de la sécurité nationale du président américain Donald Trump, John Bolton, a également prévenu qu’ils répondront « violemment » à toute intervention avec armes chimiques ou biologiques dans Idleb.

En outre, les médias russes ont fait valoir que les forces de l’opposition ainsi que les équipes de défense civile se préparaient, en collaboration avec les forces occidentales, à perpétrer une attaque aux armes chimiques.

La semaine dernière, le ministre russe des affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré que les États-Unis planifient une provocation à Idleb, leur objectif étant « de protéger le front Nosra et de maintenir la situation turbulente dans la région ».

L'administration russe, à l’origine de déclarations continues au sujet d’Idleb, a également accrue sa présence en Méditerranée afin d’augmenter son pouvoir de dissuasion. L'envoi d'un cuirassé par la Russie, aux ports syriens de Tartous et de Lattaquié, afin de lancer en Méditerranée le plus grand entraînement militaire moderne de l’histoire est également interprété comme une tentative d’intimidation du bloc américain.


Les craintes se poursuivent quant à la question de savoir comment les tensions entre les parties affecteront la sécurité des civils de la région.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
İlgili konular
Bu haberi paylaşın