Politique

Stoltenberg met en garde Moscou contre les éventuelles conséquences de ses actes en Ukraine

- Le SG de l'OTAN a appelé la Russie à "faire baisser la tension"

Ömer Tuğrul Çam   | 29.11.2021
Stoltenberg met en garde Moscou contre les éventuelles conséquences de ses actes en Ukraine

Brussels Hoofdstedelijk Gewest

AA / Riga

Le Secrétaire général de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN), Jens Stoltenberg a mis en garde la Russie contre les éventuelles conséquences de ses actes en Ukraine.

En visite dans la capitale de la Lettonie, Riga, en marge de la réunion ministérielle de l'OTAN qui se tiendra le 30 novembre et le 1er décembre, Stoltenberg a animé un point de presse avec le président letton, Egils Levits, lundi.

Le Secrétaire général a annoncé que les ministre des Affaires étrangères des États membres discuteront des activités russes à la frontière ukrainienne ainsi que de la situation des migrants à la frontière biélorusse.

Stoltenberg s'est dit "préoccupé par la situation à la frontière russo-ukrainienne".

"La Russie a déployé ses forces dans la région pour la deuxième fois, de manière incompréhensible, a-t-il affirmé. Nous constatons des armes lourdes, des canons, des unités blindées, des drones, des systèmes électroniques de guerre et des dizaines de millier de soldats prêts au conflit. Il s'agit d'un renfort incompréhensible et sans raison. Cela intensifie la tension. Toute agression russe envers l'Ukraine aura un coût, ainsi que des conséquences politiques et économiques. La Russie doit être transparente et faire baisser la tension."

- Le nouveau Concept stratégique de l'OTAN

Le Secrétaire général a ajouté que le nouveau Concept stratégique, dont l'adoption est prévue pour l'an prochain, lors du Sommet de l'Alliance qui se tiendra en Espagne, sera également abordé durant la réunion.

Stoltenberg a rappelé que le dernier concept avait été adopté en 2010, dans lequel la Russie était mentionné comme un "partenaire stratégique", sans évoquer la Chine ni les menaces hybrides et les cybermenaces.

Notant que le monde a évolué depuis cette date, Stoltenberg a affirmé : "Nous vivons dans un monde plus dangereux. Nous observons les actes que commet la Russie, les cybermenaces et le terrorisme, la propagation des armes nucléaires et les impacts de l'ascension de la Chine, devenue davantage une puissance mondiale, sur la sécurité. Tout cela montre que l'OTAN doit présenter une forte dissuasion dans son nouveau Concept."

*Traduit du turc par Nur Asena Ertürk

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın