Politique

Reporters Sans Frontières dépose une plainte auprès du parquet de Paris contre la police française

- Après le recours à la violence à l’encontre des journalistes.

Meher Hajbı   | 24.12.2019
Reporters Sans Frontières dépose une plainte auprès du parquet de Paris contre la police française

Ile-de-France

AA / Paris / Youssef Ozjan

Reporters Sans Frontières (RSF) a déposé une plainte pénale contre la police française pour avoir recouru à la violence contre les journalistes, notamment le photographe de l’Anadolu, Mustafa Yalcin, lors des manifestations de Paris.

En effet, des responsables de l’organisation RSF et 13 journalistes, dont Yalcin, ont déposé une plainte auprès du parquet de Paris contre la police pour le recours à la violence contre des journalistes et l’utilisation du gaz lacrymogènes.

“Nous avons déposé une plainte pénale pour punir les auteurs de violences”, a expliqué le secrétaire général de RSF, Christophe Deloire, appelant les autorités françaises à reconsidérer les méthodes policières pour maintenir l'ordre public afin d'éviter toute atteinte aux journalistes lors des manifestations.

De son côté, la responsable du bureau Europe et Balkans de RSF, Pauline Ades-Mevel, a appelé le ministère français de l’Intérieur à exiger des forces de sécurité de respecter la profession de journalisme lors des manifestations.

Selon les chiffres de Reporters Sans Frontières, 54 journalistes ont été blessés à la suite du recours à la violence par la police française au cours des six premiers mois des manifestations des gilets jaunes.

Le 5 décembre, le photographe de l'Agence Anadolu, Mustafa Yalcin, avait été touché par l’éclat d’une grenade de désencerclement tirée par la police française, alors qu'il couvrait la grève illimitée, à laquelle ont appelé les syndicats pour rejeter la nouvelle loi dite de "la réforme des retraites".

Yalcin a quitté l'hôpital le 11 du même mois après avoir subi une intervention chirurgicale de 5 heures et est actuellement sous traitement.

D’autres journalistes et photojournalistes ont été blessés lors de la couverture de cette grève, à laquelle des milliers de manifestants ont participé, à Paris et dans d'autres villes françaises, et qui a été ponctuée par plusieurs affrontements.


Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın