Politique

Palestine: Le Club des prisonniers palestiniens exprime sa crainte sur le sort des fugitifs arrêtés

- Et la poursuite de la "confrontation" avec l'administration pénitentiaire israélienne et la menace d'une grève de la faim, selon un communiqué du Club des prisonniers palestiniens

1 23   | 11.09.2021
Palestine: Le Club des prisonniers palestiniens exprime sa crainte sur le sort des fugitifs arrêtés

Palestinian Territory

AA/Ramallah

Le Club des prisonniers palestiniens (non gouvernemental) a exprimé samedi ses craintes sur le sort des quatre prisonniers évadés de nouveau arrêtés par Israël.

Selon la même source, la confrontation avec l'administration pénitentiaire risque de se poursuivre, allant jusqu'à l'entrée dans une grève de la faim.

Dans un communiqué, dont l'Agence Anadolu a reçu copie, le Club a fait part de ses "grandes craintes" quant au sort des quatre prisonniers arrêtés: Mahmoud Al-Ardah, Zakaria Al-Zubaidi, Mohamed Al-Ardah et Yaqoub Qadri.

''Les fugitifs risquent d'être soumis à des actes de tortures et d'être isolés. Ils devraient se voir refuser l'accès à un avocat pendant une longue période. Ces pratiques sont, en effet, assez répandues auprès de l'occupation israélienne contre les détenus, et ce, rien que pour se venger et pour faire pression sur eux'', a expliqué le communiqué.

Il a appelé les institutions internationales des droits de l'Homme y compris les Nations Unies, à ''assumer leurs responsabilités envers les prisonniers et à intervenir d'urgence et immédiatement, pour arrêter les ''punitions'' collectives et les mesures abusives actuelles et continues contre les détenus dans les prisons de l'occupation''.

Dans un communiqué distinct, le Club a déclaré que les prisonniers palestiniens "refusent catégoriquement les "doubles mesures punitives et abusives que l'administration pénitentiaire continue d'infliger".

Il a, en ce sens, déclaré que les détenus "pourraient entamer à la fin de la semaine une grève de la faim''.

Mais la grève - selon le communiqué - dépend de la réponse et la réactivité de l'administration pénitentiaire aux demandes des détenus, "notamment l'annulation des peines et restrictions qui leur sont imposées, et la cessation des incursions brutales".

Le Club a souligné que l'administration pénitentiaire d'occupation s'est lancée dans une "guerre ouverte contre les prisonniers après l'évasion desdits détenus de la prison de Gilboa, à travers une série de sanctions inhumaines et injustes.

La presse israélienne a déclaré que les forces de l’ordre avaient arrêté deux autres prisonniers palestiniens, samedi matin, portant le nombre de ceux qui ont été de nouveau capturés au cours des dernières heures, à quatre évadés sur six.

L'Autorité pénitentiaire israélienne avait déclaré que les prisonniers ont utilisé un tunnel creusé à partir d'un trou dans leur cellule, pour s’évader de la prison.

* Traduit de l'arabe par Hajer Cherni

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın