Politique

Officiel libyen : al-Mishri rencontrera Williams et Salah au Caire

- Selon une source du Comité constitutionnel mixte entre la Chambre des représentants et le Haut Conseil d'État à l’Agence Andolu

1 23   | 17.06.2022
Officiel libyen : al-Mishri rencontrera Williams et Salah au Caire

Trablus

AA / Tripoli

Selon un officiel libyen, le président du Haut Conseil d'Etat, Khaled al-Mishri, rencontrera ce vendredi, au Caire, la conseillère onusienne, Stephanie Williams, et le président du Parlement, Aguila Salah.

Une source du comité constitutionnel conjoint entre la Chambre des représentants et le Haut Conseil d'État a déclaré qu’"al-Mishri rencontrera Williams, et selon le résultat de la réunion, il devrait rencontrer Saleh".

La source, qui a requis l’anonymat, a révélé que la réunion discutera "d'articles controversés qui n'ont pas été approuvés par les deux comités".

Les points de discorde au sein du Comité constitutionnel mixte portent sur le fait de garantir ou non l’accès des militaires à la vie politique, ainsi que la possibilité pour les binationaux de participer aux élections et au gouvernement local.

Al-Mishri a annoncé, dans la journée du jeudi, qu'il avait reçu une invitation de Stephanie Williams, pour rencontrer le président du Parlement, Aguila Saleh, dans la capitale égyptienne, Le Caire.

Le chef du Haut Conseil d’Etat a déclaré : "Nous étudions la faisabilité d'une visite au Caire, afin de résoudre les litiges libyens, auxquels s'ajoute le blocage du processus politique et constitutionnel".

Williams a également annoncé, sur sa page Twitter, qu'elle avait rencontré le président du Parlement, Aguila Salah, "pour discuter du troisième et dernier tour des pourparlers du comité de suivi constitutionnel, au Caire, afin de trouver un cadre constitutionnel solide".

Les réunions du troisième et dernier cycle de discussions du Comité de suivi constitutionnel libyen ont commencé en Égypte, pour convenir d'une base constitutionnelle à la tenue des élections “dès que possible“ sous les auspices de la mission de l'ONU.

Ce dernier cycle traite d'environ 30 % des points controversés de la base constitutionnelle, après le consensus de la réunion d’il y a deux semaines, portant sur environ 70 % de cette base, lors du second cycle de discussions.

Les Libyens espèrent que la tenue d'élections parlementaires et présidentielles contribuera à éloigner le spectre de la guerre civile et à mettre fin à un conflit armé qui tourmente, depuis des années, ce pays riche en pétrole.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.