Politique

Mechichi : "Le limogeage du ministre de l'Intérieur préserve le département de la déstabilisation"

Selon les déclarations du chef du gouvernement tunisien à l'issue d'une rencontre tenue mercredi avec les hauts cadres sécuritaires, un jour après le limogeage du ministre de l'intérieur, Taoufik Charfeddine.

Majdi Ismail   | 07.01.2021
Mechichi : "Le limogeage du ministre de l'Intérieur préserve le département de la déstabilisation"

Tunisia

AA/ Tunis

Le chef du gouvernement tunisien, Hichem Mechichi, a fait savoir mercredi que la décision du limogeage du ministre de l'Intérieur, Taoufik Charfeddine, visait à « préserver l'institution sécuritaire de la déstabilisation et de toute tentative d’infiltration ».

C’est ce qui ressort des déclarations de Mechichi à l’issue d’une réunion tenue mercredi avec de hauts cadres sécuritaires du département de l’intérieur, qu’il a dirigé en tant que ministre avant d’être nommé chef du gouvernement.

Selon un communiqué de la Présidence du Gouvernement, Mechichi a expliqué que la décision dudit limogeage « s'inscrit dans le cadre de la protection de l'institution sécuritaire de la destabilisation et de toute possibilité d’infiltration, et du respect des hauts cadres du ministère et de la préservation de la cohésion de la structure sécuritaire ».

« Toutes les nominations et limogeages, opérés à l’insu du chef du gouvernement et de tous les hauts cadres du département de l’intérieur, ont été annulés », souligne le communiqué, sans plus de détails.

La réunion entre Mechichi et les hauts cadres du ministère de l'Intérieur a permis d’examiner « la situation sécuritaire actuelle dans le pays qui demeure sous la menace terroriste. La rencontre a aussi permis de passer en revue les moyens d'appuyer la stratégie nationale en matière de lutte contre le coronavirus », indique le communiqué.

Hichem Mechichi, avait décidé mardi de démettre le ministre de l'Intérieur, Taoufik Charfeddine, de ses fonctions, sans évoquer les motifs de ce limogeage.

Selon un communiqué de la Présidence du Gouvernement rendu public mardi, Mechichi assurera l'intérim à la tête du département de l'Intérieur en attendant la nomination d'un successeur à Charfeddine.

Il s'agit du troisième limogeage au sein du gouvernement Mechichi, depuis sa formation, après ceux des ministres de la Culture et de l'Environnement.


*Traduit de l’arabe par Majdi Ismail


Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.