Politique

L'UE retire officiellement les Emirats Arabes Unis de la liste noire des paradis fiscaux

«Huit pays (le Panama, la Corée du Sud, les Emirats Arabes Unis, la Tunisie, la Mongolie, Macao, Grenade et Barbade) ont été retirés de la liste noire (...) après s'être engagés à remédier aux inquiétudes de l'UE», a annoncé l’UE dans un communiqué.

Emna Meddeb   | 23.01.2018
L'UE retire officiellement les Emirats Arabes Unis de la liste noire des paradis fiscaux

Ankara

AA/ Mohamed Ibrahim

Le ministère émirati des Finances a annoncé, mardi, que l'Union européenne (UE) a retiré les Emirats Arabes Unis de la liste des pays non coopératifs dans les domaines fiscaux.

Le ministère a ajouté dans un communiqué dont Anadolu a eu une copie, que la décision a été prise à l’issue d'une série de mesures mises en œuvre aux niveaux international et national.

Selon le communiqué, les Emirats Arabes Unies ont satisfait les résolutions et les normes internationales élaborées par l’UE, dont l’acquisition de l’Etat d’une évaluation considérablement conforme, lors des évaluations du Forum mondial sur la transparence et l’échange de renseignements à des fins fiscales.

«Huit pays (le Panama, la Corée du Sud, les Emirats Arabes Unis, la Tunisie, la Mongolie, Macao, Grenade et Barbade) ont été retirés de la liste noire (...) après s'être engagés à remédier aux inquiétudes de l'UE», a annoncé l’UE dans un communiqué.

Le communiqué a également précisé que la décision a précédé la signature à la loi américaine relative à la conformité fiscale pour les comptes étrangers des personnes assujetties conformément aux lois des États-Unis (FATCA).

Les Emirats Arabes Unis se sont également engagés à respecter la norme d’échange automatique de renseignements relatifs aux comptes financiers en matière fiscale (CRS). Ainsi, les informations seront échangées entre les pays ayant adopté le CRS, notamment les Etats membres de l’UE.

En décembre dernier, l'UE avait élaboré une liste noire dans une tentative de réprimer les pratiques de fraude fiscale après qu'une série de plans évasifs avaient été dévoilés à l'étranger.

La liste comprend actuellement le Bahreïn, la Namibie, les Samoa, Guam, les Îles Marshall, les Palaos, Sainte-Lucie et Trinité-et-Tobago.


Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın