Politique

L'OTAN prévoit des manœuvres militaires en Europe de l'Est pour "dissuader la Russie"

- Des dizaines de milliers de soldats des forces de l'OTAN et de ses partenaires, devraient participer à des manœuvres militaires à travers toute l'Europe, dans les semaines qui viennent

Abduljabbar Aburas   | 30.04.2022
L'OTAN prévoit des manœuvres militaires en Europe de l'Est pour "dissuader la Russie"

Brussels Hoofdstedelijk Gewest

AA / Bruxelles

L'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) prévoit d'organiser des manœuvres militaires majeurs en Europe de l'Est, au cours du mois prochain, afin d’adresser un message dont la visée est de "dissuader la Russie" dans un contexte de guerre menée en Ukraine.

L'agence de presse américaine Associated Press a rapporté que des dizaines de milliers de soldats appartenant aux forces de l'OTAN, et aux autres pays de l'Atlantique Nord, devraient participer à une série de manœuvres militaires à travers l'Europe, dans les semaines à venir, "à travers lesquelles les pays occidentaux cherchent à dissuader l'agressivité russe".

Appuyées par des avions, des chars, de l'artillerie et des véhicules blindés d'attaque, les manœuvres devraient avoir lieu en Finlande, en Pologne, dans le nord de la Macédoine et sur tout le long de la frontière estonienne avec la Lettonie.

Ces manœuvres devraient aussi impliquer des forces de l'OTAN et de la Force expéditionnaire conjointe, qui a été créée en 2014 et réunit 10 pays, dont deux pays qui ne sont actuellement pas membres de l'OTAN, à savoir, la Finlande et la Suède.

Le lieutenant-général Ralph Wooddisse, commandant de l'armée de campagne britannique, a, pour sa part, déclaré dans un communiqué que "l’échelle du déploiement de l'armée britannique, ainsi que son professionnalisme, sa mobilité et sa formation, dissuaderont l'agression à une échelle jamais vue en Europe durant ce siècle".

Le ministère britannique de la Défense a annoncé, dans la journée d’hier, qu'il enverrait environ 8 000 de ses soldats afin de participer aux manœuvres militaires en Europe de l'Est.

Les forces de l'OTAN entameront le déploiement cette semaine en Finlande, où des troupes américaines, britanniques, estoniennes et lettones participeront à des "exercices Arrow", afin d’améliorer leurs capacités à coopérer avec les forces finlandaises.

Cette semaine verra également la participation d’environ 4 500 soldats des États-Unis, du Royaume-Uni, d'Albanie, de France et d'Italie à des exercices de réaction rapide, qui englobent des parachutages de troupes aéroportées et des déploiements depuis des hélicoptères, dans le nord de la Macédoine.

Pour le mois prochain, 18 000 soldats de l'OTAN, venus du Royaume-Uni, de France et du Danemark, devraient participer aux manœuvres "Hedgehog" (hérisson) à la frontière Estonienne et lettone, selon l'Associated Press.

Pour la fin du mois de mai, 1 000 soldats britanniques rejoindront les forces de 11 autres pays afin de mener des "exercices d’artillerie" en Pologne.

Le secrétaire britannique à la Défense, Ben Wallace, a déclaré hier dans un communiqué que l'exercice “verra le ralliement de nos forces à nos alliés, à nos partenaires de l'OTAN et à la Force expéditionnaire conjointe, dans une démonstration de solidarité et de force, dans l'un des plus grands déploiements conjoints depuis la guerre froide“.

Le 24 février dernier, la Russie a entamé une guerre en Ukraine, qui a suscité de vives réactions internationales et l'imposition de sanctions économiques et financières "sévères" contre Moscou. Pour mettre fin à la guerre, la Russie exige que l'Ukraine renonce à toute velléité de rejoindre des entités militaires et maintienne une totale neutralité, ce que Kiev considère comme une "ingérence dans sa souveraineté".

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.