Politique

Londres et Washington concluent un accord de trêve dans le cadre d’un conflit commercial

- Opposant les constructeurs aéronautiques Boeing et Airbus

1 23   | 17.06.2021
Londres et Washington concluent un accord de trêve dans le cadre d’un conflit commercial

Istanbul

AA / Ankara

Le ministère britannique du Commerce international a annoncé, ce jeudi, que le Royaume-Uni avait conclu un accord de trêve commerciale avec les États-Unis à propos d’un conflit entre Airbus et Boeing, qui perdure depuis 17 ans, au sujet des subventions accordées aux deux constructeurs aéronautiques.

Le ministère a déclaré dans un communiqué que les deux parties ont convenu de suspendre les taxes douanières pour un délai de 5 ans sur de nombreux produits, et de coopérer de manière intensive pour lutter contre les pratiques commerciales déloyales.

Le communiqué a indiqué que le Royaume-Uni, qui était dans l’arène du conflit en tant que membre de l'Union européenne, a pris la décision d'apaiser le conflit en suspendant unilatéralement les taxes de douane imposées aux États-Unis au début de cette année, ce qui a encouragé la partie américaine à suspendre les mêmes taxes pour une durée de 4 mois.

Selon le même communiqué, "le Royaume-Uni et les États-Unis œuvrent maintenant ensemble pour mettre l'accord en pratique et renforcer la coopération dans le secteur des avions gros-porteurs civils".

La secrétaire britannique au Commerce international, Liz Truss, a déclaré, d’après le communiqué, que "l'accord soutiendra les emplois dans tout le pays, ce qui est une excellente nouvelle pour les employeurs".

Des responsables américains et européens ont annoncé un accord, dans la journée du mardi, pour mettre fin à un différend portant sur le soutien aux géants de l'aéronautique, Boeing et Airbus.

L'ancien président américain Donald Trump a imposé 7,5 milliards de dollars de taxes douanières sur les produits en provenance d’Europe à la suite d’un arbitrage de l'Organisation mondiale du commerce qui a jugé que l'Union européenne avait injustement subventionné Airbus.

Suite à cela, l'Union européenne a imposé à son tour des taxes douanières de 4 milliards de dollars sur les produits en provenance des Etats-Unis, dans le contexte d'une autre décision de l'Organisation mondiale du commerce, faisant état d’une subvention illégale accordée par les États-Unis au constructeur aéronautique Boeing.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.