Politique

"Les pays méditerranéens doivent coopérer davantage pour l’emploi et la croissance inclusive" (Min. espagnol)

L’Agence Anadolu est le sponsor média de la Semaine des Leaders de l’Economie de la Méditerranée, organisée à Barcelone en Espagne

Bahattin Gönültaş,Övünç Kutlu   | 26.11.2015
"Les pays méditerranéens doivent coopérer davantage pour l’emploi et la croissance inclusive" (Min. espagnol)

Ankara

AA - Barcelone (Espagne) - Tuncay Çakmak

Le ministre espagnol de l’Industrie, de l’Energie et du Tourisme, José Manuel Soria, a déclaré que les pays de la Méditerranée doivent créer ensemble les conditions pour lutter contre le chômage dans la région.

Soria s’est exprimé à l'occasion de la Semaine des Leaders de l’Economie de la Méditerranée, organisée à Barcelone en Espagne, pour laquelle l’Agence Anadolu est le sponsor média.

Selon Soria, les pays européens doivent coopérer d’avantage dans les domaines tels que l’emploi, la croissance inclusive, la lutte contre le terrorisme et la question des réfugiés.

«Les pays du nord et du sud de la Mare Nostrum ont besoin de plus d’unité et de coopération. Il est nécessaire d’apporter une réponse globale au terrorisme et à la crise des réfugiés», a-t-il dit.

Le ministre espagnol a rappelé que dans son pays, le taux de chômage est de 21% et que pour lutter contre cette situation, le gouvernement a réalisé de nombreuses réformes et favorisé les investissements privés.

Soria a également indiqué que la baisse des prix du pétrole et les politiques monétaires de la Banque Centrale Européenne (BCE) ont eu des effets positifs sur l’économie espagnole.

Pour sa part, le Secrétaire Général de l’Union pour la Méditerranée, Fathallah Sijilmassi, a appelé les pays de la côte méditerranéenne à doubler les investissements pour l’emploi, en particulier celui des jeunes.

«Il est temps d’arrêter d’avoir une approche romantique de la Méditerranée, maintenant il faut agir, a-t-il dit. Nous avons développé 33 projets régionaux pour la formation et l’emploi d’un million de personnes, nous voulons porter ce nombre à deux millions. N’oublions pas que le secteur privé est le moteur de la croissance.»

Mohamed Choucair, président de l’Union des Chambres de Commerce et d’Industrie de Méditerranée (ASCAME), a, de son côté, appelé à une plus grande coopération entre les pays méditerranéens.

«Ensemble, nous seront plus performants», a-t-il lancé.

La Semaine des Leaders de l’Economie de la Méditerranée, qui accueille les économistes et les politiques de plus de 20 pays, traite notamment des sujets de l’énergie, de la finance islamique, du tourisme ou encore de l’industrie automobile.

Cette rencontre prendra fin le 27 novembre.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın