Politique

"Le YPG/PKK viole les sanctions internationales en fournissant du pétrole au régime d'al-Assad"

- Le SNHR a publié un rapport relatif à l’exploitation de gaz et de pétrole dans les régions syriennes occupées par le groupe terroriste YPG/PKK.

Adham Kako,Tuncay Çakmak   | 19.09.2019
"Le YPG/PKK viole les sanctions internationales en fournissant du pétrole au régime d'al-Assad"

Ankara

AA - Ankara - Tuncay Çakmak

Selon le Réseau Syrien des Droits de l’Homme (SNHR), l’organisation terroriste YPG/PKK viole les sanctions américaines et européennes en continuant de fournir du pétrole au régime de Bachar al-Assad.

Le SNHR a publié, jeudi, un rapport relatif à l’exploitation de gaz et de pétrole dans les régions syriennes occupées par le groupe terroriste YPG/PKK.

D’après ce rapport, les Forces Démocratiques de Syrie (FDS) (principalement constitués du YPG/PKK), continuent à alimenter le régime syrien en gaz et pétrole, ce qui constitue "une violation des sanctions européennes et américaines".

Le SNHR affirme que le YPG/PKK transfert les hydrocarbures au régime de Damas via les sociétés du régime et les trafiquants, et empoche ainsi des "millions de dollars" en ignorant les sanctions internationales.

L’ONG réclame que l’usage des revenus de ce commerce illégal soit partagé avec l’opinion publique internationale.

Le rapport indique notamment que les efforts de la Coalition internationale pour mettre fin aux trafics sont insuffisants.

En mai 2019, les forces de la coalition avaient bombardé à 2 reprises dans camions-citernes contenant du pétrole de contrebande.

- La collaboration YPG/PKK-régime al-Assad :

L’organisation terroriste YPG/PKK, soutenue par les Etats-Unis, continue d’occuper 70% des région pétrolières de Syrie.

L’organisation, qui utilise le prête-nom de FDS en Syrie, partage le pétrole exploité dans les régions qu’elle occupe avec le régime syrien.

La semaine passée, l’organisation terroriste avait annoncé, sous les pressions des Etats-Unis, que tous les points de passage à Deir ez-Zor, par où était transféré le pétrole, ont été fermés définitivement.

En juillet 2018, le YPG/PKK et le régime de Damas avaient entrepris des discussions concernant l’exploitation du pétrole se trouvant à Deir ez-Zor.

Suite à ces discussions, un oléoduc avait été installé à l’ouest de Deir ez-Zor pour accélérer le transfert de pétrole au régime.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın