Politique

Le Qatar promet son soutien au gouvernement libyen reconnu par l'ONU

-Doha réitère son soutien aux efforts visant à restaurer la sécurité et la stabilité en Libye

Mourad Belhaj   | 15.12.2019
Le Qatar promet son soutien au gouvernement libyen reconnu par l'ONU

Libyan

AA / Tripoli / Walid Abdallah

L'émir du Qatar, Cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, a réitéré, dimanche, son soutien au gouvernement libyen d'entente nationale, reconnu par l'ONU.

S'exprimant lors d'une réunion, à Doha, avec Fayez al-Sarraj, chef du gouvernement libyen d'entente nationale, l'émir du Qatar a déclaré que son pays était prêt à fournir son soutien au Gouvernement d'entente, dans les domaines de la sécurité et de l'économie, a déclaré le Cabinet d’al-Sarraj dans un communiqué.

Cheikh Tamim bin Hamad Al Thani a également souligné le soutien de son pays aux efforts visant à restaurer la sécurité et la stabilité en Libye.

Fayez al-Sarraj a, pour sa part, déclaré que sa visite à Doha a été l'occasion d'échanger des points de vue avec ses hôtes et de coordonner les positions sur toutes les questions d'intérêt mutuel entre les deux pays.

Selon le communiqué, le chef du gouvernement libyen a informé le dirigeant qatari des derniers développements en Libye et de l'attaque contre Tripoli, la capitale, menée par les forces du commandant de l'Est de la Libye, le général à la retraite, Khalifa Haftar.

Al-Sarraj a également eu des entretiens avec le Premier ministre qatari, Abdallah Al Thani, au cours desquels les deux parties ont convenu de renforcer leur coopération dans les domaines économique et sécuritaire.

Les forces de Khalifa Haftar avaient lancé, le 4 avril, une offensive militaire pour prendre le contrôle de la capitale libyenne. Elles ne sont toutefois pas parvenues à progresser de manière significative sur le terrain.

La Libye connait, depuis 2011, une lutte pour le pouvoir et la légitimité, entre le gouvernement d'entente nationale, reconnu par la communauté internationale, à Tripoli (ouest) et les forces de Haftar, basées à l'est du pays.

Selon les données de l'ONU, plus de 1 000 personnes ont été tuées depuis le début de l'opération et plus de 5 000 autres ont été blessées.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın