Politique

Le Maroc et le Sénégal signent trois accords de coopération

-Dans les domaines de la décentralisation, des technologies de l'information et de la communication, et de l'aviation civile, en marge de l'ouverture par le Sénégal d'un consulat dans la ville de Dakhla, dans la région du Sahara.

Khalid Mejdoup   | 05.04.2021
Le Maroc et le Sénégal signent trois accords de coopération

Rabat

AA/Rabat

Le Maroc et le Sénégal ont signé, lundi, 3 accords relatifs à la coopération dans les domaines de la décentralisation, des technologies de l'information et de la communication, et de la coopération technique dans le secteur de l'aviation civile.

Par voie de communiqué le ministère marocain des Affaires étrangères, a indiqué que le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita et son homologue sénégalais, Aïssata Tall Sall, ont signé les trois accords, en marge de l'ouverture par le Sénégal de son consulat dans la ville de Dakhla dans la région du Sahara.

L'accord dans le domaine de la décentralisation vise à développer la coopération entre les municipalités des deux pays et à partager les expertises, en plus de la coopération dans le domaine des technologies de l’information et de la communication, et de l'échange d'informations.

La cérémonie d'ouverture du consulat a été présidée par le chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita et son homologue sénégalais, Aïssata Tall Sall, rapporte le correspondant de l'Agence Anadolu.

Le Sénégal a ouvert ce lundi un consulat dans la région du Sahara, portant ainsi à 21 le nombre de consulats étrangers ouverts, 11 à Laâyoune (la plus grande ville de la région) et 10 à Dakhla.

Un conflit entre le Maroc et le « Polisario » sur la région du Sahara dure depuis 1975. Il a commencé après que l'occupation espagnole a mis fin à sa présence dans la région.

Le conflit s'est transformé en une confrontation armée qui a duré jusqu'en 1991, et a pris fin avec la signature d'un accord de cessez-le-feu sous l’égide des Nations Unies.

Rabat insiste sur son droit à la région du Sahara et propose une autonomie étendue sous sa souveraineté, tandis que le « Polisario » demande un référendum pour déterminer le sort de la région, proposition soutenue par l'Algérie, qui accueille des réfugiés de la région contestée.

*Traduit de l’arabe par Majdi Ismail


Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın