Politique

Le Koweït appelle l'Iran à apaiser les tensions dans le Golfe

- Le Premier ministre koweïtien Sabah Khaled Al-Hamad Al-Sabah, a appelé Téhéran à préserver la sûreté, la sécurité et la liberté de la navigation maritime.

Tarek Fathi Mohamed   | 25.09.2021
Le Koweït appelle l'Iran à apaiser les tensions dans le Golfe

New York

AA/New York

Le Premier ministre koweïtien Sabah Khaled Al-Hamad Al-Sabah a appelé l'Iran à apaiser les tensions dans le Golfe et à préserver la sûreté, la sécurité et la liberté de la navigation maritime.

C'est ce qu'il a affirmé lors de son discours tenu devant les dirigeants et les chefs d'Etats participant aux réunions de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York, samedi à l'aube.

Le Premier ministre koweïtien a exhorté l'Iran à prendre "de vigoureuses mesures pour bâtir une certaine confiance afin d'entamer un dialogue basé sur le respect de la souveraineté des États et la non-ingérence dans leurs affaires intérieures".

Il a renouvelé son appel à Téhéran "pour réduire les tensions dans le Golfe et préserver la sûreté, la sécurité et la liberté de navigation maritime de toute menace, contribuant ainsi à établir des relations fondées sur la coopération et le respect mutuel".

En ce qui concerne la question palestinienne, Al-Sabah a averti que "l'instabilité continuera de prévaloir dans la région tant que le peuple palestinien ne jouit pas de tous ses droits politiques légitimes et tant qu'Israël ne mettra pas fin à ses pratiques et violations du droit international humanitaire".

Il a dans ce contexte souligné l'importance de poursuivre les efforts pour ''relancer les négociations de paix, selon un calendrier précis, pour parvenir à une paix juste et globale, conformément aux résolutions de la légitimité internationale dans le but de mettre fin à l'occupation israélienne et l'établissement d'un État palestinien indépendant avec Jérusalem-Est pour capitale''.

S'exprimant sur la crise syrienne, il a déclaré qu'"il n'y a pas de solution militaire à la crise syrienne et qu'un règlement politique est nécessaire".

A propos la situation en Afghanistan, il a appelé "les Taliban et toutes les parties à faire preuve de la plus grande retenue afin d'éviter les effusions de sang, de fournir une protection complète aux civils et de respecter les lois internationales".

Mardi, les réunions annuelles de haut niveau de la 76e session de son Assemblée générale ont débuté au siège permanent des Nations Unies et se poursuivront jusqu'au 27 septembre, en la présence de plus de 110 chefs d'État et de gouvernement des États membres (193 des pays).

* Traduit de l'arabe par Hajer Cherni

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın