Politique

Le directeur de la CIA discute avec le chef de l'armée pakistanaise de la situation en Afghanistan

- Lors d'une réunion tenue à Rawalpindi, ville voisine de la capitale Islamabad, en présence du général Faiz Hamid, chef de l'agence de renseignement pakistanaise, qui s'est rendu récemment en Afghanistan

Raşa Evrensel   | 09.09.2021
Le directeur de la CIA discute avec le chef de l'armée pakistanaise de la situation en Afghanistan

İslamabad

AA / Islamabad

Le directeur de la Central Intelligence Agency (CIA), William Burns, a discuté, ce jeudi, avec le chef d'état-major pakistanais Qamar Javed Bajwa de la situation actuelle en Afghanistan et de la stabilité régionale.

La branche médiatique de l'armée pakistanaise connue sous le nom d'“ISPR“, a déclaré dans un communiqué que "la rencontre s'est tenue entre Burns et Bajwa, à Rawalpindi, une ville voisine de la capitale Islamabad, en présence du général Faiz Hamid, chef de l'agence de renseignement pakistanaise, qui s'est rendu récemment en Afghanistan".

Le communiqué a souligné que "les conditions de sécurité régionale, et la situation actuelle en Afghanistan, figuraient parmi les axes d'intérêts communs qui ont été abordés lors de la réunion".

La partie pakistanaise a affirmé l'engagement d'Islamabad à coopérer avec ses partenaires internationaux dans le but de parvenir à la paix dans la région et assurer un avenir stable et prospère au peuple afghan, selon le même communiqué.

La même source a souligné que le directeur de la CIA a salué le rôle du Pakistan dans la question afghane, y compris les évacuations réussies et les efforts déployés pour concrétiser la stabilité régionale.

Le responsable américain s'est également engagé à soutenir la coopération diplomatique avec le Pakistan à tous les niveaux, selon la même source.

Le mouvement taliban a annoncé, dans la journée du mardi, une formation ministérielle qui fera office de gouvernement intérimaire en Afghanistan, à plus de 3 semaines après la prise de la capitale, Kaboul, et la fuite hors du pays de l'ancien président, Ashraf Ghani.

En août dernier, les Taliban ont pris le pouvoir dans la quasi-totalité de l'Afghanistan, parallèlement à la dernière phase du retrait militaire américain, qui s'est achevé à la fin du même mois.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.