Turquie, Politique

Le conseil municipal d'Istanbul rejette le protocole de coopération avec la Mairie de Paris

- En raison des politiques hostiles de la France envers la Turquie.

Mücahit Türetken,Tuncay Çakmak   | 14.02.2020
Le conseil municipal d'Istanbul rejette le protocole de coopération avec la Mairie de Paris

Istanbul

AA - Istanbul

En raison des politiques hostiles de la France envers la Turquie, l’assemblée municipale de la Mairie métropolitaine d’Istanbul, a rejeté le projet de signature d’un protocole de coopération entre les villes d’Istanbul et de Paris.

Le conseil municipal d’Istanbul s’est réuni, jeudi, pour sa deuxième plénière de février.

A l’ordre du jour, figurait notamment un vote concernant le projet de protocole de coopération entre la ville d’Istanbul et la capitale française, Paris.

Le projet, qui avait été d’abord discuté en commission des affaires étrangères, avait reçu un avis défavorable en raison « des politiques hostiles de la France envers la Turquie », comme le projet concernant la pénalisation du prétendu génocide arménien, ou encore l’opposition à l’opération turque Source de Paix en Syrie et au soutien d’Ankara au Gouvernement d’Entente Nationale en Libye.

Lors de la plénière de l’assemblée municipale, les conclusions de ladite commission ont fait l’objet de débats parfois tendus.

Certains partageant l’avis de la commission, d’autres rejetant le fait de mélanger coopération municipale avec politique étrangère du pays.

Après les débats, le protocole a été soumis au vote des conseillers municipaux. Avec les voix des partis d’oppositions, le projet a été rejeté, conformément à l’avis de la commission.

Pour rappel, le Maire d’Istanbul Ekrem Imamoglu porte l’étiquette du CHP, principal parti d’opposition turc, alors que le conseil municipal est majoritairement dominé par les élus de l’AK Parti (parti au gouvernement) et de son allié MHP (opposition).

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.