Politique

L'Azerbaïdjan entend poursuivre l'Arménie devant la Cour de justice européenne

- Pour violation de la Convention internationale sur l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale

Muhammet Torunlu   | 17.09.2021
L'Azerbaïdjan entend poursuivre l'Arménie devant la Cour de justice européenne

Baki

AA / Bakou

L'Azerbaïdjan a l'intention de porter plainte contre l'Arménie auprès de la Cour européenne de justice pour violation de la Convention internationale sur l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale.

Dans un communiqué rendu public ce vendredi, la porte-parole du ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères, Leyla Abdullahyeva a déclaré que son pays avait documenté de graves violations des droits humains contre les Azerbaïdjanais, après la libération d'une partie des territoires azerbaïdjanais de l'occupation arménienne.

"Il s'agit notamment de cas de déplacements forcés, de torture, de meurtre et de mauvais traitements d'Azerbaïdjanais, en raison de leur origine ethnique, par l'Arménie", a-t-elle fait savoir.

Abdullahyeva a noté que plus d'un million d'Azerbaïdjanais ont été contraints de quitter leurs foyers, à cause de l'agression arménienne.

Et de noter que "suite à la Déclaration tripartite (signée par les chefs d'État de la Russie, de l'Azerbaïdjan et de l'Arménie, le 10 novembre 2020), l'Arménie a posé des mines, de manière préméditée, dans les zones qu'elle a occupées pendant un certain temps, afin d'empêcher le retour des Azerbaïdjanais dans leurs foyers, en refusant de rendre publiques les cartes des mines, et a ainsi continué à violer la Convention internationale sur l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale".

En 1992, l'Arménie occupait environ 20 % du territoire azerbaïdjanais, dont la région du Haut-Karabagh, en plus de grandes parties des régions d’Agdam et Fuzuli.

Le 27 septembre 2020, l'armée azerbaïdjanaise a lancé une offensive pour libérer ses territoires occupés dans la région, et après des combats acharnés, qui ont duré 44 jours, la Russie a annoncé que l'Azerbaïdjan et l'Arménie avaient conclu un accord de cessez-le-feu, stipulant que l'Azerbaïdjan reprendrait le contrôle de ses territoires dans les régions occupées, avant la fin de 2020.

*Traduit de l’arabe par Mounir Bennour

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.