Politique

L'Allemagne rejette la proposition américaine de retour de la Russie au sein du G7

- Le ministre des affaires étrangères Heiko Maas se dit opposé à l'invitation adressée à Poutine en raison du rôle de la Russie dans le conflit qui sévit dans l'est de l'Ukraine

Mourad Belhaj   | 27.07.2020
L'Allemagne rejette la proposition américaine de retour de la Russie au sein du G7

Berlin

AA / Berlin

L'Allemagne s'est déclarée, lundi, opposée au retour de la Russie au sein du groupe des nations du G7, alors que le président américain Donald Trump avait proposé d'inviter le président russe Vladimir Poutine au prochain sommet du groupe.

Le ministre allemand des affaires étrangères, Heiko Maas, a souligné que cette réintégration de la Russie dans le groupe du G7 serait exclue tant que Moscou resterait réfractaire à tout règlement du conflit que connaît l'est de l'Ukraine.

"La décision de suspendre l'adhésion de la Russie résulte de son annexion de la Crimée et de son intervention dans l'est de l'Ukraine. Tant que nous n'aurons pas de solution à ces questions, je ne vois rien qui puisse justifier une telle mesure", a déclaré Maas dans un entretien avec le quotidien allemand General Anzeiger.

Trump a maintes fois plaidé pour le retour de la Russie au sein du groupe des grandes puissances mondiales, et il a récemment suggéré son élargissement à de nouveaux membres comme la Russie, l'Inde, l'Australie et la Corée du Sud.

Le chef de la diplomatie allemande s'est dit opposé à la proposition de Trump, affirmant que le format actuel était le plus approprié.

"Le G7 et le G20 sont deux formats cohérents. Nous n'avons pas besoin d'un G11 ou d'un G12", a-t-il souligné.

Lors d'un entretien téléphonique avec le président sud-coréen Moon Jae-in, le mois dernier, Trump a décrit le G7 comme un "système dépassé" qui ne reflète pas les réalités du monde actuel, et il a suggéré d'élargir le groupe à de nouveaux membres.

Le président américain devrait accueillir les dirigeants des pays du G7 avant la fin de l'année. Prévu pour mars dernier, le sommet avait été reporté en raison de la pandémie de coronavirus.

Le G7 comprend les États-Unis, le Canada, la France, l'Allemagne, l'Italie, le Japon et le Royaume-Uni.

*Traduit de l’Anglais par Mourad Belhaj

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın