Politique

La Palestine exhorte la Cour pénale internationale à accélérer l'enquête sur les "crimes de l'occupation"

- Le ministère palestinien des Affaires étrangères et des Emigrants a demandé au procureur général de la Cour de donner la priorité aux dossiers transmis par l'Etat de Palestine

1 23   | 27.06.2021
La Palestine exhorte la Cour pénale internationale à accélérer l'enquête sur les "crimes de l'occupation"

Ramallah

AA / Ramallah / Awad Rajoub

La Palestine a exhorté, dimanche, la Cour pénale internationale à enquêter de toute urgence sur les "crimes de l'occupation israélienne" dans les territoires palestiniens occupés, et plus particulièrement à Jérusalem.

C'est ce qui ressort d'une déclaration du ministère palestinien des Affaires étrangères et des Expatriés, dont l'Agence Anadolu a reçu copie.

La Palestine a lancé un appel au Procureur de la Cour pénale internationale, Karim Khan, demandant que "la priorité soit donnée aux dossiers transmis par l'État de Palestine et faisant l'objet d'une décision d'enquête".

Il a également appelé à "l'ouverture rapide d'enquêtes sur les crimes de l'occupation contre la Ville Sainte, notamment concernant le déplacement forcé de citoyens dans le quartier de Sheikh Jarrah et la ville de Silwan."

Le ministère des Affaires étrangères a déclaré qu'il intensifie ses démarches à travers le monde et auprès des centres de décision pour "exposer les crimes et les violations de l'occupation et des colons contre notre peuple en général, et contre Jérusalem, ses lieux saints et ses citoyens en particulier."

La Palestine a renouvelé son appel au Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, pour "activer et mettre en œuvre immédiatement le système de protection internationale du peuple palestinien."

En mars dernier, la Cour pénale internationale a annoncé l'ouverture d'une enquête sur les "crimes de guerre" commis dans les territoires palestiniens occupés.

En 2018, la Palestine a soumis une demande de saisine de la Cour pénale internationale pour un dossier de crimes israéliens qui comprenait 3 cas : les colonies, les prisonniers et l'agression contre Gaza (2014).

Le quartier de "Sheikh Jarrah" est confronté à des attaques quasi quotidiennes des forces d'occupation et des colons contre les habitants du quartier et ceux qui manifestent leur solidarité avec eux.

En outre, 86 familles de la ville de Silwan, soit plus de 725 personnes, sont menacées d'expulsion de leurs maisons au profit de l'organisation israélienne de colonisation Aterat Cohanim.

Les associations de colonisation israéliennes affirment que les maisons palestiniennes des deux quartiers ont été construites sur des terres qui appartenaient aux Juifs avant 1948, ce que les habitants réfutent.

Les plans de l'occupation ont conduit à la flambée de violences au cours des dernières semaines, entre les Palestiniens et la police israélienne.


*Traduit de l’Arabe par Mourad Belhaj

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.